Vous êtes ici : Accueil / 2012 / Invitation à la 1ère Conférence internationale des mineurs

Invitation à la 1ère Conférence internationale des mineurs

de la Groupe international de préparation 1ère IMC, 21ème mars 2012

 

 

 

 

Chers Collègues, chers Amis,


Nous vous invitons à participer à la 1ère Conférence internationale des mineurs, qui est prévue du 1er au 3 mars 2013 à Arequipa / Pérou.

La proposition d’une conférence internationale des mineurs a été faite au 3e Séminaire international des mineurs en août 2008 à Gelsenkirchen (Allemagne). L’objectif de la 1ère Conférence internationale des mineurs est de mettre sur pied une forme d’organisation pour la coordination et la coopération du mouvement militant et classiste des quelque 21 millions de mineurs dans le monde.

Entre-emps, s’est constitué un groupe international de préparation, qui vous demande de participer au processus nécessaire de discussion et de préparation.

Depuis le début de la crise économique mondiale en 2008, les supermonopoles internationaux accélèrent une restructuration des secteurs minier et énergétique afin d’anéantir la concurrence, d’augmenter l’exploitation des salariés et des ressources naturelles et de former des groupes dominant le marché mondial par des fusions tout autour du globe. Ce qui entraîne des graves dégradations dans les conditions de vie des mineurs, de leurs familles et de toute la population dans les régions minières ainsi que des pays concernés. Des contrées entières sont dévastées, les rivières empoisonnées. Les groupes impérialistes internationaux extraient les richesses du sous-sol de ces pays, des guerres sont menées pour accaparer la domination des ressources de matières premières. Avec un immense gaspillage d’énergie et de matières premières, ils mènent une exploitation effrénée et, en brûlant des combustibles fossiles, contribuent de façon déterminante au changement du climat mondial qui menace l’humanité. Dans d’autres régions, des dizaines de milliers sont mis au chômage, les conditions de travail des mineurs se dégradent souvent radicalement, la sécurité est négligée, ce qui provoque chaque année des milliers d’accidents. On divise le personnel en faisant la différence entre les permanents et les intérimaires (contractors) ; des mines nationales sont privatisées, tout en supprimant des droits acquis.

Dans l’année écoulée de 2011, de puissantes grèves et luttes de plusieurs centaines de milliers de mineurs ont eu lieu pour des salaires plus élevés ainsi que pour des droits politiques et syndicaux, entre autres en Afrique du Sud, au Chili, au Pérou, en Australie, en Indonésie, en Pologne. Souvent, ces luttes ont été menées avec la plus grande dureté, dans certains pays, l’appareil d’État n’a pas reculé devant des arrestations, des morts et des blessés parmi les mineurs. Les protestations des mineurs sont devenues des composantes de la lutte au-delà des frontières pour la liberté et la démocratie. Elles ont, par moments, déterminé la vie politique, dans d’autres pays, il y a eu de la résistance contre l’expulsion de la population de leurs terres pour ouvrir des mines à ciel ouvert. Certaines de ces luttes dans différents pays étaient dirigées contre les mêmes groupes miniers internationaux.



Dans ce contexte, s’est tenue les 14 et 15 mars à Lima/Pérou l’assemblée de préparation de la Conférence internationale des mineurs, avec la participation de Stefan Engel et d’environ 30 organisations de base de mineurs. Ils ont confirmé avec fermeté et enthousiasme de soutenir la 1ère Conférence internationale des mineurs et de l’organiser les 1er, 2 et 3 mars 2013 à Arequipa au Pérou.

Il s’avère que les mineurs et les gens vivant dans les régions minières doivent collaborer au niveau international et assumer leur responsabilité pour prendre de l’influence sur l’orientation de ce monde dans l’intérêt de tous les exploités et opprimés pour un avenir qui permet de vivre dignement.

Il est prévu qu’en réalisant cette conférence, on mettra en route un processus de coordination et de coopération des luttes des mineurs au-delà des frontières, afin de réunir, échanger et concentrer les expériences très diverses dans les différents pays et régions. La solidarité internationale est une grande force, ce qui est nécessaire pour le succès des luttes des mineurs.

Nous vous demandons de délibérer dans votre organisation si et comment vous voulez participer à la conférence, quelles propositions et quelles questions vous avez sur son but et sur son déroulement, et quelle responsabilité vous pouvez prendre.

Nous vous demandons également d’inviter d’autres organisations de mineurs, de leurs familles et de la population des régions minières : des organisations de femmes, écologiques, etc.

Merci de nous répondre avant le 1er mai 2012 !



Bonne chance!

Au nom de l’IPG



Stefan Engel

-coordinateur international principal-

________________________________________________

 

Groupe international de préparation 1ère IMC

Bureau : Schmalhorststraße 1c; 45899 Gelsenkirchen,Deutschland

 

Tèléphone : xx49 209/36 17 42 32

Courriel : info@minersconference.org

Site internet : www.minersconference.org

 



Actions sur le document