Vous êtes ici : Accueil / 2012 / Résolution du Congrès de Stuttgart 2012

Résolution du Congrès de Stuttgart 2012

par MLPD, 10 Janvier 2013
Le MLPD a réalisé son IXe Congrès avec succès. La résolution finale du IXe Congrès vous informe de ses résultats les plus importants.

1.

Après une préparation intense par tout le parti, le MLPD a accompli son Congrès de Stuttgart 2012 avec grand succès. Durant une année, la base du parti avait discuté le projet du rapport du CC, soumis des motions et choisi soigneusement ses candidats pour les organismes centraux. En lien avec l’assimilation critique-autocritique et la mise en pratique créatrice de Revolutionärer Weg [Voie Révolutionnaire] 32-34 « Stratégie et tactique de la révolution socialiste internationale », le congrès sut donner des réponses concises, bien fondées et optimistes aux questions ardentes de nos jours. Plus de 1 640 motions, 139 contributions de contenu, préparées par écrit, et 411 interventions présentées oralement témoignèrent d'une haute qualité de la préparation idéologico-politique. En avant vers la révolution socialiste internationale au lieu du culte de la spontanéité – ce combat fut disputé avec succès lors du IXe Congrès du MLPD !

2.

Le MLPD est parti ouvrier révolutionnaire, parti de la jeunesse, de la libération de la femme, de l'internationalisme prolétarien, de la protection radicale de l'environnement, de la lutte pour la paix, de la lutte antifasciste conséquente et de la lutte pour les droits et libertés démocratiquesparti de la libération de tous ceux qui sont exploités et opprimés par l'impérialisme. Les délégués représentaient toutes ces caractéristiques. 78 pour cent des délégués étaient de situation de classe prolétarienne. 59 pour cent occupaient des fonctions syndicales. 40 pour cent des délégués étaient des femmes, 6,5 pour cent étaient d'origine étrangère.

3.

Le Congrès discuta intensément la situation économique mondiale complexe. Déjà un an après la chute profonde de l'économie mondiale en 2008, la chancelière Merkel claironna de nouveau d'un nouvel essor. Il devrait réanimer les « forces d'auto-guérison » affaiblies de l'économie mondiale étant à terre. Même pas deux ans plus tard, le moteur de l'économie mondiale toussait de nouveau.

La crise économique mondiale et financière persistante s'approfondissait, et l'endettement public qui s’est accru par bonds, atteignait une dimension impossible à être remboursé pour de plus en plus de pays.

Le Congrès démasquait l’économie bourgeoise comme charlatanerie grossière. La gestion de crise internationale ne pouvait freiner la crise économique et financière mondiale que temporairement. Elle la dirigea vers les budgets d'États et poussa beaucoup d'économies nationales encore plus profondément dans la crise.

Le résultat en est un développement économique mondial extrêmement inégal ce qui signale des périodes de grands changements. Ainsi, l'axe centrale de l'économie mondiale s'est déplacée de l'axe États-Unis/Europe vers l'axe transpacifique États-Unis/Asie. Le capital financier international dominant sans partage se fit assainir par des parapluies de sauvetage ou bien les mécanismes de stabilisation financière, tandis que la bourgeoisie non-monopoliste, les économies sous dépendance néo-coloniale et surtout les ouvriers et les larges masses doivent porter les fardeaux de la crise. Déjà s’approchent les lueurs d'une nouvelle chute profonde de l'économie mondiale qui fera éclater les contradictions accumulées.

4.

Le potentiel d'une crise révolutionnaire mondiale a continué à se développer, parfois encore sous la surface. Des grèves massives économiques et politiques, en particulier dans les pays de l'Europe du Sud frappés par des crises, le mouvement d'insurrection démocratique de 2012/2011 dans les pays arabes, mais aussi les luttes des mineurs de l'Afrique du Sud jusqu'à l’Espagne, témoignent d'un essor de la lutte de classe à l'échelle internationale.

Le prolétariat industriel international s'est réveillé. La tempête de luttes économiques et politiques massives en Europe, en particulier en Europe du Sud, montre déjà des pas importants de l'internationalisation de la lutte de classe. Le prolétariat industriel international se trouve de plus en plus à la tête de ces grèves et manifestations massives dans lesquelles se profile toujours plus clairement une orientation anticapitaliste.

Les luttes populaires et la rébellion de la jeunesse prennent un essor au niveau international. Cela constitue encore en premier lieu une réaction spontanée à l'oppression de plus en plus universelle et diversifiée des masses par l'impérialisme.

Le Congrès souligna qu’il fera tout pour promouvoir le processus de l'internationalisation de la lutte de classe et de la transition de la première à la deuxième étape de la lutte de classe et la situation révolutionnaire aiguë. Le MLPD fera tout pour que la coordination commune et la révolutionnarisation mutuelle des luttes ouvrières et populaires soient élevées au niveau supérieur d'une lutte contre l'impérialisme et pour le socialisme. À cette fin, il renforcera ses efforts pour la conquête de la majorité décisive du prolétariat industriel international en Allemagne, il déploiera les luttes de la classe ouvrière et des masses populaires et leur donnera une orientation internationaliste, et il renforcera la coopération avec les organisations d'immigrés progressistes. Il aide les masses de venir à bout des modes de pensée petit-bourgeois nationaliste et petit-bourgeois internationaliste.

5.

Un centre focal du Congrès fut le positionnement à l'égard de la question écologique. Le Congrès condamna le retour en arrière entamé dans la politique économique qui subventionne les supermonopoles internationaux par des milliards de bénéfices. Le capital financier international dominant sans partage sacrifie l'environnement naturel sur l'autel de sa soif de profit. Cela mène à ce que le revirement de la crise écologique dans une catastrophe écologique mondiale, qui a déjà commencé, s'accélère même.

Le Congrès constata : Celui, qui veut vraiment maintenir et perfectionner l'unité entre l'homme et la nature, doit participer à la construction d'un front de résistance international pour sauver l'environnement devant l'économie de profit.

Le Congrès décida de surmonter toute sous-estimation de la question écologique dans le travail du MLPD. Le travail environnemental marxiste-léniniste doit devenir la deuxième ligne de lutte après le ligne de lutte principale, le travail au niveau des entreprises et des syndicats, et une partie intégrante de tout type de travail du parti. À partir de maintenant, le MLPD construira avec détermination des cellules écologiques. Il reprend la proposition de construire une union écologique non-affiliée à des partis et la promeut intensément. Dans le débat sur la stratégie au sein du mouvement ouvrier et populaire, il s’engagera pour une nouvelle qualité du mouvement écologique. Ce mouvement doit

a) acquérir, de plus en plus, un caractère transformant la société. En fin de compte, on peut seulement sauver l'environnement si le capitalisme est substitué par le socialisme,

b) s'organiser mieux, afin de former une force supérieure face à l'économie de profit détruisant l'environnement.

c) Dans ce mouvement, la classe ouvrière doit devenir la force dirigeante qui doit se lier étroitement aux autres forces variées du mouvement écologique combatif qui comprend les couches intermédiaires petites-bourgeoises jusqu’à certaines parties de la bourgeoisie non-monopoliste.

d.) Il doit adopter un caractère transnational et coordonner et renforcer mutuellement les activités dans les différents pays du monde.

Le Congrès critiqua une tendance économiste à refouler la question de l'unité entre l'homme et la nature. Cette tendance au sein du mouvement révolutionnaire et ouvrier international a ses racines idéologiques dans l'oppression réformiste de la « Critique du programme de Gotha » de Marx. Selon cette tendance, seul le travail serait la source de toute richesse – tandis que Marx désigna la nature comme « mère », le travail comme « père » de toute richesse en valeurs d'usage. Le Congrès chargea le Comité central d'élaborer, de façon accélérée, Revolutionärer Weg 35 « La lutte de classe et la lutte pour l'unité entre l'homme et la nature » comme base idéologico-politique de cette lutte pour les bases d’existence de la vie de l'humanité.

6.

Le Congrès souligna que la coordination et la révolutionnarisation nécessaires des luttes au niveau mondial ne naissent pas seulement spontanément. La conclusion la plus importante du Congrès est le soutien énergique de la construction de l'organisation révolutionnaire mondiale ICOR, fondée en 2010, et de son développement à un niveau supérieur. Le Congrès orienta sur un renforcement considérable surtout du soutien mutuel dans la construction du parti. En même temps, l’ICOR promeut la coordination et la révolutionnarisation internationales multiples des mouvements ouvriers et de masse, comme pour la 1ère Conférence internationale des mineurs en 2013.

En conséquence, jamais avant un Congrès du MLPD a trouvé tant d'attention au sein du mouvement marxiste-léniniste et ouvrier international comme ce IXe Congrès. Cela se traduisit par la participation active de 23 délégations de partis et organisations marxistes-léninistes et par 45 autres messages du monde entier.

Lors d'une campagne de dons avant le Congrès, les membres et amis du MLPD ont collecté plus de 500 000 euros pour le travail internationaliste du MLPD, dont 10 pour cent sont passés directement comme don à l’ICOR. Pour le financement complet du IXe Congrès, 100 000 euros furent collectés au sein du MLPD. Cela caractérise une haute conscience et l'optimisme rafraîchissant d'un parti sain. Pour l'affermissement de l’ICOR, il faut mettre à disposition des forces supplémentaires et les enraciner fermement au sein des masses. Le Congrès s'est engagé à lutter avec détermination pour une nouvelle qualité de l'internationalisme prolétarien dans les domaines d'activités les plus différents du travail.

7.

Les dominants poussent à l'extrême la campagne de l'anticommunisme moderne qui prend des formes de plus en plus grotesques, car l'idéologie bourgeoise est de moins en moins en mesure d’exercer une force d'adhésion positive sur les masses. L'objectif en est de renforcer la proscription du marxisme-léninisme et l'isolement relatif du MLPD dans une période où toujours plus d'hommes cherchent une alternative sociale au-delà de l'exploitation et de l'oppression capitalistes.

La réponse du IXe Congrès est une offensive contre l'anticommunisme moderne et pour le véritable socialisme. Nous démasquerons et attaquerons le caractère réactionnaire, antidémocratique et en partie même fascisant de l'anticommunisme. En masse et avec fierté nous porterons notre idéologie de liberté marxiste-léniniste dans les masses et leur donnerons ainsi une nouvelle perspective sociale. Tandis que l'anticommunisme moderne vit de réserves obtus, le marxisme-léninisme vit de l'esprit de la liberté, de la pensée, de la sensibilité et de l’action autonomes.

8.

Sur cette trame, le processus du détachement des couches intermédiaires petites-bourgeoises intellectuelles de la dictature des monopoles s’est renforcé. Cela doit avoir comme conséquence une intensification et systématisation de la préparation d'alliances de la part du MLPD.

9.

Le MLPD se considère comme un parti de type nouveau. Il a tiré les enseignements de la défaite la plus profonde du mouvement ouvrier international : de la dégénérescence révisionniste de tous les pays autrefois socialistes. L’une des conclusions les plus importantes en fut l’établissement de Commissions de contrôle indépendantes qui doivent seulement rendre compte aux congrès et qui contrôlent aussi de façon indépendante le Comité central.

En 2005, une crise profonde de la Commission centrale de contrôle (CCC) se manifesta. Cela exigea l’organisation d’un 1e Congrès extraordinaire du MLPD. Le fait que le danger d'une dégénérescence révisionniste du parti provenait justement de la Commission centrale de contrôle elle-même qui est tenue en réalité de l’éviter quoi qu’il arrive, ce fait fut un processus unique.

Dans une mobilisation sans pareil de tout le parti, les membres, le CC et les camarades de la CCC elle-même luttaient pour leur Commission de contrôle. En même temps, des cas de traitement insensible de cadres furent mis à jour avec la plus grande franchisse, de graves erreurs et des évolutions défectueuses furent révélées et tirées au clair. Le MLPD est fier qu'il ne juge pas les gens selon leurs erreurs mais selon leur manière de traiter les erreurs. En résumé tous les camarades impliqués purent être gagnés pour la nécessaire mise à jour franche et pour l'auto-transformation. Ils se libérèrent de l’« arrogance de contrôle » qui voulut accorder à la CCC un rôle à part face aux droits et devoirs des membres. Le Congrès fit preuve, de façon impressionnante, de ce que les membres sont les maîtres du parti. Le contrôle et l'autocontrôle prolétariens triomphèrent sur les influences du contrôle et de l'autocontrôle bourgeois et petit-bourgeois, qui justifiaient l'indépendance de la CCC de façon petite-bourgeoise, comme si la CCC se trouvait en dehors du système de l'autocontrôle.

Déjà le VIIIe Congrès put constater la fin de la crise de la CCC. Le rapport de la CCC et sa discussion pendant ce IXe Congrès signalaient que la CCC est en train de reconquérir pas à pas lutté son indépendance sur la base du mode de pensée prolétarien, qu'elle a trouvé sa place au sein du système de l'autocontrôle et se trouve sur la bonne voie. Cela se manifesta dans une critique et autocritique ouvertes, sincères et dans une relation « d'égal à égal » avec le parti.

De la crise de la CCC le parti tira l'enseignement qu'il ne peut venir à bout du mode de pensée petit-bourgeois qu'avec tout un système de l'autocontrôle du parti. Dans ce système, le contrôle d'en haut par la CCC agit comme unité dialectique avec le contrôle d'en bas par les membres et l'autocontrôle de chaque cadre. C’est la base du parti qui y constitue le fondement du système de l'autocontrôle et l’élément crucial de l'auto-transformation du parti. Par le système de l'autocontrôle, le mode de pensée prolétarien acquiert sa supériorité décisive dans la lutte contre le mode de pensée petit-bourgeois.

Par un déploiement exemplaire du système de l'autocontrôle, le Congrès put débattre et clarifier avec une culture de débat prolétarienne beaucoup de problèmes surgis dans le travail du parti au cours des années passées. Le débat déployé pour le travail du parti dans le mouvement contre « Stuttgart 21 » comme mouvement de masse jusqu'à présent unique fut clarifié de façon créatrice : Le MLPD a la tâche d'assumer de tels défis, d'apprendre des masses, d'établir l'unité entre les mouvements ouvrier et populaire et de diriger de telles luttes comme école de la lutte de classe.

La propension générale de l’impérialisme à produire des crises déploie et aggrave la lutte entre les modes de pensée prolétarien et petit-bourgeois ; pour cette raison le Congrès a renforcé la vigilance révolutionnaire. L'anticommunisme moderne est un système social et idéologique qui, en plus, exerce en permanence un effet destructif sur la classe ouvrière et le parti. Le système de l'autocontrôle organise comment une nouvelle assurance révolutionnaire peut se former et se consolider dans la lutte contre le mode de pensée petit-bourgeois anticommuniste. Le fait de venir à bout de toutes les influences du mode de pensée petit-bourgeois anticommuniste en est le contenu central. Le IXe Congrès fut une victoire importante de l'enseignement du mode de pensée sur l'anticommunisme moderne qui diffame le système de l'autocontrôle comme lavage de cerveau et soumission répressive. Pour nous, ce système de l’autocontrôle est l'instrument libérateur pour rester fidèles de façon incorruptible aux objectifs du mouvement ouvrier et pour les mettre en pratique.

10.

Le Congrès constata que le MLPD, dans les conditions extrêmement compliquées des dernières années, a pris un développement positif, s'est consolidé et a élargi son travail sur de nouveaux secteurs. Un travail avec un succès particulier fut le travail marxiste-léniniste parmi les femmes en liaison avec la 1ère Conférence mondiale des femmes de la base.

Ce développement est un des résultats les plus remarquables de l'enseignement du mode de pensée. Il souligne que le travail du parti doit toujours être en rapport intense avec les auto-organisations des masses. Ainsi, le travail du parti développe une interaction avec les auto-organisations de type très différent. 75 pour cent des délégués au Congrès de Stuttgart qui sont actifs dans le MLPD, travaillent en plus dans des auto-organisations de caractère non affilié à un parti, parmi les femmes, dans la politique communale, dans des auto-organisations environnementales et internationalistes, et 89 pour cent dans les syndicats. À l’avenir, le MLPD intensifiera la promotion d’auto-organisations internationalistes et introduira le moment combatif de l'internationalisme dans toutes les auto-organisations des masses.

11.

Le MLPD put défendre et élargir son indépendance financière bien que les attaques pour le boycott bancaire et économique aient augmenté. La lutte contre ces attaques politico-financières constitue une pièce maîtresse de l'offensive contre l'anticommunisme moderne.

12.

En Allemagne, il n’y a aucun parti dont l’organisation est aussi unie et unifiée que celle du MLPD. Cela se manifesta aussi dans l'adoption à l'unanimité des rapports du Comité central et de la Commission centrale de contrôle ainsi que dans le quitus des responsables des finances.

Tandis que les opportunistes s’abandonnent aux problèmes d’adaptation et de nostalgie et au cafard, le MLPD mise sur la construction du parti ferme dans les principes, avec succès et perspective. La construction du parti, pleine d'idées et engagée, en interaction avec la promotion des auto-organisations des masses sera la ligne directrice pour la participation du MLPD aux élections au Bundestag 2013, à l’échelle nationale. Il s'agit de parvenir à un développement sur toute la ligne, à un élargissement et un renforcement durables du système de notre travail quotidien. Dans ce but, le IXe Congrès a fait un bilan nuancé et approfondi des riches expériences des années passées et les a généralisées.

13.

Le Congrès discuta sans détour aussi les problèmes qui existent encore, comme dans le travail d'alliance marxiste-léniniste, le travail environnemental marxiste-léniniste etc. et montra des chemins à leur solution. Ce n'était pas un Congrès de jubilation comme on le connaît de la part des partis monopolistes de Berlin. C'était un Congrès de la critique et de l'autocritique de principe et du débat créateur et en camarades. De cela se nourrit le haut niveau de son orientation sur l’avenir et sa confiance en la victoire, sur la base du respect mutuel profond et de la solidarité inébranlable. Un invité international résuma le contenu et l'esprit du débat de la façon suivante : « Le Congrès a montré que le MLPD se trouve devant un grand bond en avant ».

14.

Le développement du parti avec succès se base sur le ferme fondement du travail théorique et sur un processus de maturation idéologico-politique du parti. La publication des RW 32-34 « Stratégie et tactique de la révolution socialiste internationale » au bout d’un travail préliminaire de 19 ans fut suivi d'un excellent mouvement d'études qui comprit tout le parti et beaucoup de nos ami(e)s. C'est un garant que le parti, m^me dans des périodes compliquées et parfois orageuses, a appris à maintenir le cap.

15.

Le Congrès de Stuttgart discuta de façon critique et autocritique la stagnation dans l'évolution du nombre des membres. Cette stagnation fut surtout conditionnée par la politique d'atténuation de la crise et par la campagne de l'anticommunisme moderne durant les années passées. En tant que conclusion, le Congrès détermina que dès maintenant le point central de la politique d'organisation du MLPD doit être le travail parmi la jeunesse comme tactique de masse de la construction du parti en lien avec l'internationalisme prolétarien. Qui a la jeunesse, a l’avenir ?

Le Congrès constata que les conditions sont données pour mettre en pratique cette tactique de masse : Grâce au succès de la campagne de critique et d’autocritique à propos du travail parmi la jeunesse, ce travail du parti a pris un essor. Rebell et Rotfüchse se sont développés bien. Cela se manifeste dans une alliance étroite entre MLPD, Rebell et Rotfüchse. Les élections pour les organismes centraux montrèrent clairement que Rebell a recommencé à devenir le réservoir principal du MLPD.

16. Le Congrès réalisa un niveau culturel élevé et souligna l'importance de la culture prolétarienne pour l'unité entre la pensée, la sensibilité et l’action. La maîtrise de la méthode dialectique au niveau de l'enseignement du mode de pensée et de la pensée systémique s’est avérée être la clé pour les progrès et les réponses futures aux questions ardentes de l’époque. La culture développée du débat prolétarien lors du Congrès, surtout la multitude des contribution tenues librement « à l’improviste » montrent que l'application consciente de la méthode dialectique est devenue le fil conducteur de tout le travail du parti.

17. Le Congrès confirma avec une unanimité impressionnante l'activité effectuée par le 8e CC, la 8e CCC et la 8e Commission central de l'audit. En même temps le Congrès a subit une rénovation par une série de camarades plus jeunes, surtout des femmes. Le grand numéro de candidats qui se sont présentés aux élections manifestèrent la vivacité du parti et le développement excellent des cadres comme fondement solide pour la croissance future et comme garant pour maîtriser les grandes tâches d'avenir du parti. Le numéro de candidats était de 33 pour cent plus grand que celui des candidats qui pouvaient être élus au CC. 84 pour cent du CC nouvellement élu ont une situation de classe prolétarienne, 34 pour cent sont des femmes et l'âge moyen s'élève à 48 ans. Le Congrès de Stuttgart appelle tous les membres du MLPD et de Rebell et tous les amies et amis :

Lançons une offensive contre l'anticommunisme moderne et pour le véritable socialisme !

Faisons de la campagne électorale au Bundestag une grande initiative de la construction du parti !

Le MLPD s'enracinera parmi les masse comme « radicalement gauche », « révolutionnaire » et pour une véritable « alternative socialiste » !

En avant avec le MLPD vers le parti des masses et avec Rebell vers l'organisation de masse de la jeunesse !

Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !

Prolétaires de tous les pays et opprimés, unissez-vous !

En avant avec l'ICOR !

En avant avec la préparation de la révolution socialiste internationale !


Actions sur le document