Vous êtes ici : Accueil / 2012 / Solidarité et soutien actif aux collègues de Ford dans la lutte pour leurs emplois et places d’apprentissage

Solidarité et soutien actif aux collègues de Ford dans la lutte pour leurs emplois et places d’apprentissage

ICOR European Continental Committee, European Main Coordinator, 17 Novembre 2012

Le groupe Ford projette de fermer l’usine belge de Genk et ainsi de supprimer 4 300 emplois (et 5 500 chez les sous-traitants en plus). Les collègues s’opposent a ces plans – aussi avec des blocages d’usine. La solidarité avec les collègues de Ford Cologne/Allemagne et le souhait de mener la lutte à travers les frontières comme UN seul personnel se développe.

Mercredi, le 7 novembre, il s’est passé un arbitraire de police massive et l’essaie de opprimer cette lutte conjointe brutalement : Une centaine de gendarmes mobiles armés fut déployé contre les 250 collègues de Ford qui étaient venu de Genk à l’usine de Cologne. Les collègues furent encerclés. Ils voulaient protester devant la centrale d’Europe de Ford ainsi que la réunion du comité d’entreprise européen qui avait lieu sur le terrain de l’usine de Ford Cologne. La police agit de façon hautement provocatrice, attaqua des collègues et les menaça avec du gaz lacrymogène. Les collègues se défendirent à juste titre contre cela. Avec les mensonges et le dénigrement répandus dans les mass média on visait à faire un exemple pour criminaliser des luttes autonomes des ouvriers de façon préventive.

Ce qui se passe chez Ford Cologne aujourd’hui concerne tous les ouvriers. Parce que dans de plus en plus d’entreprises les disputes sur le chemin que les ouvriers doivent prendre contre l’offensive d’exploitation des entreprises se développent.

Non à la criminalisation des luttes ouvrières! Pas de représailles contre les grévistes! Luttons pour chaque place de travail et d’apprentissage!

L’alliance de partis et organisations révolutionnaires réalisée par l’ICOR se fait dans le but d’encourager activement de telles luttes, d’en informer et de développer la solidarité à travers les frontières. C’est dans cette perspective que le ECC Europe appelle à populariser les explications de classe chez Ford, à décider des déclarations de solidarité et à aider à ce que dans toutes les usines de Ford, les usines de l’automobile, les collègues prennent le chemin de la lutte conjointe et coordonnée.

Actions sur le document