Vous êtes ici : Accueil / 2012 / «Tous ensemble nous serons plus forts que la troïka!»

«Tous ensemble nous serons plus forts que la troïka!»

Résolution du Séminaire d'Europe de l'ICOR Europe et du MLPD pour la journée de la grève générale à travers les frontières le 14 novembre 2012!

Chers travailleurs!

Pour la première fois dans l'histoire l'Europe vivra une grève générale transnationale le 14 novembre 2012. Jusqu'à présent, il y a des appels à ce propos au Portugal, en Espagne, à Chypre et Malte ainsi que des propositions correspondantes en Grèce, Italie, Grande-Bretagne et quelques autres pays. Le mouvement pour une grève générale à l'échelle européenne prend de l'ampleur! Nous appelons à faire en sorte qu'il y ait une grève générale commune dans tous les pays de l'Europe et de prendre l'initiative dans ce sens dans les syndicats. Focalisons nos forces sur le 14 novembre! Nous incluons aussi les protestations mondiales dans l'éducation prévues pour le 17 novembre.

Les travailleurs chez Ford à Genk (Belgique) avec leur blocus de l'usine pourront donner un signal dans le chemin vers l'offensive ouvrière. Les ouvriers industriels sont l'échine dorsale de la lutte européenne contre la répercussion des fardeaux de la crise sur le dos des ouvriers et des masses. Les sidérurgistes d'Aspropyrgos (Grèce) et de Florange (Italie), les mineurs d'Asturies (Espagne) et de Sardaigne (Italie), les travailleurs de l'automobile chez Opel, PSA, Fiat, IVECO, NedCar et maintenant Ford entrent en lutte.

La «troïka» ne sont que trois, ils agissent sur ordre d'une poignée de supermonopoles internationaux, mais nous, nous sommes des centaines de millions! Pourquoi ne pourrions-nous pas devenir plus forts qu'eux? Nous voulons un ordre social, dans lequel la classe ouvrière dispose du pouvoir, dans lequel l'économie sert les besoins des masses et qui se trouve en harmonie avec la nature. À cette fin, il faut renverser le capitalisme et instaurer les États socialistes unis!

Des mots d'ordre d'un pacte social avec les monopoles et leurs gouvernements conduisent dans l'impasse de la collaboration de classe. On nous a toujours dit que nous devrions faire des sacrifices pour éviter le pire. Le personnel chez Ford à Genk avait renoncé à 12 % de son salaire il y a deux ans pour „assurer“ les postes de travail. Chez Opel, depuis 20 ans déjà, un programme de chantage remplace l'autre, tandis que le personnel fut réduit de plus de la moitié. La même chose se passe depuis des années en Grèce, au Portugal ou en Espagne. Ces programmes de crise dans toute l'Europe n'ont fait que détériorer les conditions de vie des masses et assurer les profits des banques et des monopoles internationaux. Cette politique a échoué!

Il est temps que nous prenions notre propre chemin. Notre force consiste à nous regrouper, à nous organiser!

Seulement en commun, dans toute l'Europe et au niveau international, nous pourrons gagner la lutte. Nous appelons à la lutte transnationale contre les fermetures d'usines et la liquidation de postes de travail dans l'industrie automobile, l'industrie sidérurgique, dans l'industrie minière et d'autres branches.

Pour une grève générale dans toute l'Europe le 14 novembre 2012!

Dortmund, 2 novembre 2012

Votée à l'unanimité par 1250 participants du Séminaire d'Europe de l'ICOR Europe (International Coordination of Revolutionary Parties and Organizations - www.icor.info) et du MLPD (Parti Marxiste-Léniniste d'Allemagne - www.mlpd.de)

Actions sur le document