Vous êtes ici : Accueil / 2012 / Une vague des grèves massives autonomes en Afrique du Sud – centre actuel de la lutte de classe internationale!

Une vague des grèves massives autonomes en Afrique du Sud – centre actuel de la lutte de classe internationale!

Résolution d´ ICOR, 29. Octobre 2012

 

Depuis août 2012 se développe en Afrique du Sud une vague de grèves massives autonomes. Début octobre au moins 80 000 jusqu'à 100 000 mineurs étaient en grève. Le noyau en forment les mineurs comme partie fortement combative du prolétariat industriel international. Le monopole minier britannique Lonmin, s'appuyant sur le gouvernement ANC de l'Afrique du Sud et sur la direction syndicale de droite de la NUM, essayait en vain de diviser la grève organisée de façon autonome par les mineurs de la mine de platine de Lonmin à Marikana. Aussi la tentative d'étouffer la grève par la force a échoué. Le massacre policier du 16 août avec au moins 34 morts déclencha une tempête d'indignation et de solidarité en Afrique du Sud et à l'échelle mondiale. Méprisant la mort, les mineurs et leurs femmes et leurs familles luttaient contre l'appareil d'État. Les dominants essayaient en vain d'endiguer les luttes avec des concessions salariales. La lutte continuait pour la libération immédiate des leaders de la grève en détention et contre la terreur d'État. D'autres 48 ouvriers combatifs mourraient jusqu'au 8-10-2012. L'étincelle de la lutte sauta aux mineurs de l'industrie minière de l'or, du minerai et du charbon. Elle saisit d'autres centres de la production internationale, en particulier dans les secteurs de l'automobile et des transports.

Les luttes sous la direction du prolétariat industriel poussent l'Afrique du Sud jusqu'au bord d'une crise systémique. Après le renversement du régime d'apartheid le ANC prit le gouvernement. De plus en plus ouvertement, il se met au service du capital financier international. L'exploitation et l'oppression capitalistes en Afrique du Sud n'étaient pas éliminées. L'Afrique du Sud est devenue un centre d'investissements internationales pour la production capitaliste la plus moderne. En Afrique du Sud il y a le plus fort bastion du prolétariat industriel international sur le continent africain.

La patience des ouvriers et des masses populaires est arrivée à sa fin. La corruption et l'enrichissement sans pudeur de nombreux dirigeants du ANC et de la confédération syndicale COSATU ensemble avec le syndicat minier NUM devenaient de plus en plus scandaleux. La politique de la coopération de classes entre les monopoles internationaux, le gouvernement et les dirigeants syndicaux réformistes est profondément ébranlée. La nature traîtresse de classe du SACP révisionniste s'est manifestée ouvertement, qui en tant que membre du gouvernement justifie et soutient ouvertement la terreur d'État contre les ouvriers en lutte.

L'Afrique du Sud est devenue un centre focal de la lutte de classe internationale. Gagner des luttes partant d'un pays individuel pose de grandes difficultés ou est de moins en moins possible. La coordination et la révolutionnarisation au delà des frontières de ces luttes est encore au début. C'est pourquoi la tâche la plus urgente des révolutionnaires du monde est de renforcer systématiquement la construction des partis ouvriers révolutionnaires comme force dirigeante de la révolution internationale et de se soutenir mutuellement dans cet enjeu.

L'ICOR continuera de faire connaître au niveau international le courage exemplaire des ouvrières et ouvriers en lutte de l'Afrique du Sud et de leurs familles, d'organiser la solidarité pratique et la lutte commune au delà des frontières.

Dans ce contexte les 22 millions de mineurs à l'échelle mondiale ont un rôle et une responsabilité spécifiques. Pour cette raison les organisations et partis de l'ICOR soutiennent la préparation et la réalisation de la première conférence des mineurs en mars 2013 au Pérou selon leurs forces.

Nous disons aux ouvrières et ouvriers en grève en Afrique du Sud et leurs familles:

Votre lutte est notre lutte !

Vive la solidarité internationale !

Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !

Prolétaires de tous les pays et peuples opprimés, unissez-vous !

____________________________________________________________

Signataires (en date du 27/12/2012, d'autres signatures sont possibles):

  1. MLOA Marxist-Leninist Organization of Afghanistan (Organisation marxiste-léniniste d'Afghanistan)

  2. CPB Communist Party of Bangladesh (Parti communiste de Bangladesh)

  3. PC(MLM) Partido Comunista Marxista-Leninista-Maoísta de Bolivia (Parti communiste (marxiste-léniniste) de Bolivie)

  4. BKP Bulgarische Kommunistische Partei, Bulgarie

  5. PCC-M Partido Comunista de Colombia – Maoista (Parti communiste de Colombie - maoïste)

  6. PRT Partido Revolucionario de los Trabajadores de Colombia (Parti révolutionnaire des ouvriers de Colombie)

  7. ORC Organisation Revolutionnaire du Congo, République démocratique du Congo

  8. KSC-CSSP Komunisticka Strana Cheskoslovenska – Cheskoslovenska Strana Prace (Parti communiste de Tchécoslovaquie - parti ouvrier tchécoslovaque), République tchèque

  9. SMKC Svaz Mladych Komunistu Cheskoslovenska (Ligue des jeunes communistes de Tchécoslovaquie), République tchèque

  10. PC (ML) Partido Comunista (Marxista Leninista) (Parti communiste (marxiste-léniniste)), République dominicaine

  11. MLPD Marxistisch-Leninistische Partei Deutschlands (Parti marxiste-léniniste d'Allemagne)

  12. CPI (ML) Communist Party of India (Marxist-Leninist) (Parti communiste d'Inde (marxiste-léniniste))

  13. INDOREV Indonesia Revolutionary (Indonésie révolutionnaire)

  14. Ranjbaran Hezb-e Ranjbaran-e Iran (Parti Ranjbaran d'Iran (parti ouvrier d'Iran))

  15. MMLPL Maroccan Marxist-Leninist Proletarian Line (Organisation du Maroc), Maroc

  16. NCP (Mashal) Nepal Communist Party (Mashal) (Parti communiste de Népal (Mashal))

  17. GML / Rode Morgen (GML / aube rouge), Pays-Bas

  18. PC/ML Partido Comunista (Marxista-Leninista) de Panamá (Parti communiste (marxiste-léniniste) de Panama)

  19. PCP-I Partida Communista Paraguayo (Independiente) (Parti communiste de Paraguay (indépendant))

  20. PML del Peru Partido Marxista Leninista del Peru (Parti marxiste-léniniste de Peru)

  21. PPP Partido Proletario del Peru (Parti prolétarien de Pérou)

  22. CPSA (ML) Communist Party of South Africa (Marxist-Leninist) (Parti marxiste-léniniste d'Afrique du Sud)

  23. MLGS Marxistisch-Leninistische Gruppe Schweiz (Groupe marxiste-léniniste de Suisse)

  24. BP-NK-T Bolşevik Parti (Kuzey Kürdistan-Türkiye) (Parti bolchevique (Kurdistan du Nord/Turquie))

  25. TIKB Türkiye İhtilalci Komünistler Birliği (Organisation communiste révolutionnaire de Turquie)

  26. KSRD Koordinazionnyj Sowjet Rabotschewo Dvizhenija; Ukraina (Conseil de coordination du mouvement ouvrier d'Ukraine)

  27. ROL Revolutionary Organisation of Labor (l'organisation révolutionnaire de travail), États Unis

 

Signed after the release date:

28. Kommunistische Organisation Luxemburg (Organisation communiste de Luxembourg)

29. RMP (Partie Maoiste de Russe)

30. Trotz Alledem!, Allemagne

_____________________________________

International Coordination of Revolutionary Parties and Organizations

- Office of the ICC -

Buerer Strasse 39

D-45899 Gelsenkirchen

Germany

Phone: + 49-209-3597479

Email: coordinationint@yahoo.co.uk

Website: www.icor.info

Actions sur le document