Vous êtes ici : Accueil / 2014 / À l'occasion du Centenaire de la Révolution Socialiste d'octobre

À l'occasion du Centenaire de la Révolution Socialiste d'octobre

Résolution de la 2e Conférence mondiale de l'ICOR, 1 avril 2014

 

En 2017, le centenaire de la Révolution Socialiste d'Octobre sera commémoré partout dans le monde, la révolution qui n'a pas seulement changé la Russie mais le monde entier. Pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, la classe ouvrière eut conquis le pouvoir politique, sous la direction du parti bolchevique avec son président Lénine, en renversant le tsarisme arriéré et brutal.

Le jeune pouvoir soviétique tenait ferme dans une guerre civile de 3 ans contre la contre-révolution interne et l'intervention par 14 puissances impérialistes.

Suite à la Révolution d'Octobre, le 30 décembre 1922, l'Union soviétique fut fondée qui construit avec succès le socialisme et devint le phare de toute l'humanité. Ce faisant, les peuples soviétiques firent face à la tâche difficile de construire un pays arriéré avec un peuple appauvri - l'héritage du tsarisme. La collectivisation de l'agriculture, la socialisation de la production, l'industrialisation et les bouleversements profonds sur les plans culturel et scientifique, sous les conditions de la dictature du prolétariat assurèrent au peuple du pain, du travail, un logement, de l'éducation, de la santé, de la terre et des services sociaux. La réduction du temps de travail (journée de travail de 8 heures et même de 5 heures) allait de pair avec l'émancipation de la femme pendant que l'illettrisme et le chômage deveninrent inexistants.

Quel contraste à la misère de masse mondiale d'aujourd'hui et au chômage de masse structurel par suite de la crise financière et économique mondiale persistante!

Cela fut une transformation révolutionnaire dans l'histoire de l'humanité sous la direction de Staline et constitiua aussi la base de la victoire dans la Grande Guerre patriotique contre les barbares hitlériens et de la libération de l'Europe du fascisme.

Mais ni la réaction lors de la guerre civile, ni l'intervention par 14 armées impérialistes, ni l'intervention de l'Allemagne hitlérienne purent vaincre l'Union soviétique socialiste. Après la mort de Staline, le socialisme fut detruit par l'intérieur lors du 20e Congrés du parti en 1956, par la prise du pouvoir des révisionnistes et la réstauration du capitalisme en Union soviétique. Le fait que l'Union soviétique fut dissoute le 26 décembre 1991, est tout d'abord essentiellement la responsabilité du révisionnisme moderne, de Khrouchtchev à Gorbatchev.

Par conséquent, l'effondrement de l'Union soviétique en 1991 ne fut pas une défaite du socialisme comme les réactionnaires dans le monde entier l'affirment et parlaient de « la fin de l'histoire », mais l'effondrement de l'appareil d'État bureaucratique révisionniste.

Néanmoins c'est cela qui reste la source de l'antistalinisme et de l'anticommunisme: reniant l'histoire, diffamant, hystérique, primitif. L'impérialisme cherche à présenter ses crises et guerres et sa barbarie en exploitant l'homme et la nature comme étant sans alternative et à compromettre un avenir de l'humanité digne d'être vécu.

 

Télécharger en PDF

Actions sur le document