Vous êtes ici : Accueil / 2014 / De la situation politique actuelle en Turquie / Kurdistan du Nord

De la situation politique actuelle en Turquie / Kurdistan du Nord

Résolution de la 2e Conférence mondiale de l'ICOR, 1 avril 2014

 

L'insurrection du mois de juin et la lutte de libération nationale du Kurdistan continuent à déterminer la situation de la politique intérieure en Turquie et au Kurdistan du Nord. L'insurrection de juin 2013 a infligé à la dictature du AKP une grande défaite. Le projet du Premier ministre Erdoğan de passer au système présidentiel fut rendu inutilisable. Mais ce qui importe encore davantage: l'insurrection dans l'ouest de la Turquie a mené à ce que le peuple a regagné de la confiance en la lutte, que la voie a été ouverte au militantisme des masses. Entre 3 et 4 millions d'hommes ont participé aux actions. Et aussi après le mois de juin, les actions de masse ont continué et il y eut une relance de la résistance ouvrière.

Par l'action des adieux à Berkin (qui avait été blessé lors d'une attaque policière en juin 2013 et qui ensuite fut dans le coma pendant 269 jours) le 12 mars 2014, les réactions du peuple furent de nouveau transformées en grandes actions de masse. Largement plus d'un million d'hommes furent dans les rues à Istanbul et dans d'autres grandes villes de la Turquie.

Le mouvement de libération nationale kurde continue également la lutte démocratique pour la paix. À Newroz de 2014, plus de 1,5 millions d'hommes ont participé aux manifestations de masse à Amed (Diyarbakır) et plusieurs millions d'hommes au total au Kurdistan du Nord. Parallèlement à cela, le mouvement de libération développe la révolution nationale-démocratique au Rojava par la résistance armée commune des peuples et en poursuivant la construction des administrations du peuple.

Les forces de la contrerévolution tentent de diviser les masses et d'effacer et de saper la conscience en soi révolutionnaire du peuple turc, qui fut réveillée par l'insurrection du mois de juin, et la conscience en soi révolutionnaire du peuple kurde qui a été gagnée par la longue résistance armée de 30 ans et qui a été consolidée par la révolution du Rojava.

La 2e Conférence mondiale de l'ICOR se solidarise avec les luttes des peuples de la Turquie et du Kurdistan et avec les forces révolutionnaires combattantes sur lieu.

 

Vive la lutte de libération des peuples!

Vive l'internationalisme prolétarien!

Vive le marxisme-léninisme!

Télécharger en PDF

Actions sur le document