Vous êtes ici : Accueil / 2014 / Message du PCR (Parti communiste révolutionnaire) d’Argentine à la 2e Conférence mondiale de l'ICOR

Message du PCR (Parti communiste révolutionnaire) d’Argentine à la 2e Conférence mondiale de l'ICOR

1er Avril 2014

 

Pendant que la plus grande crise dans l'histoire du capitalisme continue à se développer, les classes dominantes prennent des mesures pour répercuter les fardeaux de la crises sur les travailleurs et les peuples. Il y a eu et il y a toujours de nombreuses modalités les plus diverses que la classe ouvrière et les peuples dans le monde entier combattent pour empêcher que les conquêtes qu'ils ont obtenues au cours de beaucoup d'années, soient anéanties.

L'offensive contre les travailleurs est à son tour accompagné de lois répressives, des lois « anti-terreur » et du développement de mouvements racistes, xénophobes, et fascistes comme aux États-Unis, en France et en Grèce.

La crise mène a une intensification des contradictions inter-impérialistes. L'exemple le plus récent en est l'Ukraine, tandis que le conflit en Syrie continue.

En Argentine, nous travaillons pour l'unité des forces ouvrières et populaires contre la politique d'austérité et d’ajustement du gouvernement qui répercute la crise économique sur le peuple. Qui payera la crise ? Voilà la question centrale. Dans tout le pays de grandes luttes des enseignants se développent. Il y a de grandes luttes des employés d'État pour des augmentations de salaires ; des ouvriers du pétrole dans le Sud du pays pour des revendications différentes ; des luttes des paysans et des peuples indigènes pour des terres. La population indigène dans le Nord du pays s'oppose à la politique d’expulsion de leurs terres qui sert à élargir la sojaïsation et les opérations pétrolières et minières. Ils sont touchés par l'oppression et des assassinats. Il y a des luttes des paysans moyens pour une économie régionale (olives, maté, fruits etc.) qui sont concernés par la sojaïsation. Nous exprimons aussi notre solidarité avec le peuple et le gouvernement du Venezuela confrontés avec une offensive des forces réactionnaires qui sont soutenues par les États-Unis et des parties des ultras de droite de la Colombie.

Nous saluons cet anniversaire de l'ICOR et sa contribution à la lutte des peuples contre le système capitaliste impérialiste au niveau mondial.


Parti communiste révolutionnaire d'Argentine (Partido Comunista Revolucionario de la Argentina)


Otto Vargas Irene Alonso

Secrétaire général Relations internationales

 télécharger "Message du PCR (Parti communiste révolutionnaire) d’Argentine à la 2e Conférence mondiale de l'ICOR" comme PDF

Actions sur le document