Vous êtes ici : Accueil / 2015 / Appel de l'ICOR à l'occasion de la journée de lutte internationale pour sauver l'environnement naturel, le 5 décembre 2015

Appel de l'ICOR à l'occasion de la journée de lutte internationale pour sauver l'environnement naturel, le 5 décembre 2015

ICOR, 2 décembre 2015

 

L'année 2014, de même que le premier semestre 2015, ont de nouveau pulvérisé tous les records de chaleur depuis 1880. Le nombre de catastrophes écologiques régionales, s'élevant à 980 par an, dépasse clairement la moyenne des derniers 30 ans. À l'échelle mondiale, elles deviennent des phénomènes permanents menaçant la vie et l'existence de millions de personnes. Des points de basculement importants pour le système climatique mondial risquent d'être dépassés en ce moment. Mais toute la série de conférences sur le climat de l'ONU des années passées n'a pas apporté de résultats concrets à part des mots pathétiques et de fausses promesses. Les dominants s’avèrent n’être ni disposés ni à même de prendre des mesures sérieuses pour protéger l’environnement naturel de façon durable.

L’inquiétude croissante des masses face à l’avancée accélérée de la transition vers une catastrophe écologique planétaire et la critique de la politique délibérée et sans scrupule du capital financier international dominant ainsi que des gouvernements impérialistes est tout à fait justifiée. Les bases d’existence naturelles de l'humanité sont sacrifiées sur l’autel de la maximalisation du profit capitaliste !  

La 21e  Conférence sur le climat de l'ONU, du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris, est alors érigée en « sommet de la dernière chance ». Mais au lieu d'un accord contraignant sur la protection du climat, il s'y agit de « déclarations d’engagement volontaire » non-contraignantes, échouées depuis longtemps, et d’une orientation sur l'adaptation et la justification de continuer encore la combustion des combustibles fossiles au moins jusqu'à l’an 2100. Le soi-disant « objectif de 2 degrés » s’accommode déjà du fait que les bases d’existence de centaines de millions de personnes soient partiellement détruites, par exemple par l’élévation du niveau de la mer de 5 à 8 mètres.  

Des mesures tous azimuts pour protéger le climat ne doivent plus être remises ! Renforcement immédiat des énergies renouvelables ! Réduction des émissions de gaz à effet de serre de 70 à 90 pour cent jusqu'à l'an 2030 ! Arrêt radical de la déforestation, en particulier des forêts tropicales, et des programmes de reboisement étendu ! Fermeture de toutes les centrales nucléaires aux dépens des opérateurs – dans le monde entier !

Les masses ne veulent pas périr dans la barbarie et résistent : par exemple des milliers d'ouvriers, de paysans et d’écologistes au Pérou contre l'exploitation de cuivre destructrice de l'environnement ; des centaines de milliers à l'échelle mondiale contre des accords de « libre » - échange impérialistes ; des protestations de masse contre la construction de la plus grande centrale nucléaire du monde en Inde ou la destruction irréversible des forêts tropicales ; la résistance de paysans, d’ouvriers et de larges couches de la population contre la fracturation hydraulique extrêmement dangereuse en Pologne, France, Irlande, etc. Pour un front international de résistance active pour protéger l'environnement naturel !

Cette lutte a aussi besoin d'une perspective sociale. « Sauvez l'environnement de l’économie de profit – des solutions révolutionnaires sont nécessaires ! ». Seulement la lutte pour une société socialiste libérée peut empêcher la catastrophe environnementale qui menace à cause du capitalisme et organiser un changement de paradigmes dans les modes de production, de consommation et de vie. 

L'ICOR appelle à préparer et réaliser des manifestation combatives et de larges unités d'action d'ouvriers, de paysans, de femmes, de jeunes, d’écologistes, etc. à l'occasion de la journée de lutte environnementale internationale, le 5 décembre 2015. Elle mobilise pour la grande manifestation internationale le 12 décembre à Paris. Dans ce contexte, elle salue et soutient aussi les activités de protestation d'une campagne internationale de quatre semaines contre la fracturation hydraulique, le fracking, à partir du 4 novembre.

 

Signataires (en date du 4/12 2015, d'autres signataires sont possibles)

 

  1. MMLPL   Moroccan Marxist-Leninist Proletarian Line (Ligne prolétarienne marxiste-léniniste marocaine)
  2. MLOA   Marxist-Leninist Organization of Afghanistan (Organisation marxiste-léniniste d'Afghanistan)
  3. CPB   Communist Party of Bangladesh (Parti communiste du Bangladesh)
  4. Ranjbaran   Hezb-e Ranjbaran-e Iran (Parti prolétarien de l'Iran)
  5. NCP (Mashal)   Nepal Communist Party (Mashal) (Parti communiste du Népal (Mashal))
  6. NDMLP   New-Democratic Marxist-Leninist Party (Parti marxiste-léniniste de démocratie nouvelle), Sri Lanka
  7. Krasnyj Klin   Gruppa Kommunistov-Revoljucionerov „Krasnyj Klin“ (Groupe de révolutionnaires communistes "Krasnyj Klin"  [coin rouge]), Bélarus
  8. БКП   Българска Комунистическа Партия (Parti communiste bulgare)
  9. KSC-CSSP   Komunisticka Strana Cheskoslovenska – Cheskoslovenska Strana Prace (Parti communiste de Tchécoslovaquie - Parti ouvrier tchécoslovaque), République tchèque

10. MLPD   Marxistisch-Leninistische Partei Deutschlands (Parti marxiste-léniniste d'Allemagne)

11. KOE   Kommounistikì Orgànosi Ellàdas (Organisation communiste de Grèce)

12. KOL   Kommunistische Organisation Luxemburg (Organisation communiste de Luxembourg)

13. RM   Rode Morgen (aube rouge), Pays-Bas

14. BP (NK-T)   Bolşevik Parti (Kuzey Kürdistan-Türkiye) (Parti bolchévique (Kurdistan du Nord / Turquie))

15. MLP   Marksistsko-Leninskaja Platforma (Plate-forme marxiste-léniniste), Russie

16. VZDOR   VZDOR - strana práce (Résistance - parti du travail), Slovaquie

17. MLGS   Marxistisch-Leninistische Gruppe Schweiz (Groupe marxiste-léniniste de Suisse)

18. KSRD   Koordinazionnyj Sowjet Rabotschewo Dvizhenija; Ukraina (Conseil de coordination du mouvement ouvrier d'Ukraine)

19. PR   Partija Rada (Parti du travail), Yougoslavie

20. PC(MLM)   Partido Comunista (Marxista-Leninista-Maoísta) de Bolivia (Parti communiste (marxiste-léniniste-maoïste) de Bolivie)

21. PCC-M   Partido Comunista de Colombia – Maoista (Parti communiste de Colombie - maoïste)

22. PC (ML)   Partido Comunista (Marxista Leninista) (Parti communiste (marxiste-léniniste)), République Dominicaine

23. PML del Perú   Partido Marxista Leninista del Perú (Parti marxiste-léniniste du Pérou)

24. PPP   Partido Proletario del Perú (Parti prolétarien du Pérou)

Signé après la date de sortie

25. CPI (ML) Red Star Communist Party of India (Marxist-Leninist) Red Star (Parti communiste d'Inde (marxiste-léniniste) Etoile Rouge)

Signataires supplémentaires (Non-ICOR)

26. Organisation Communiste- Futur Roug, France

27. TROTZ ALLEDEM, Allemagne

Actions sur le document