Vous êtes ici : Accueil / 2015 / Libération immédiate des prisonniers de l'ATIK et arrêt de toutes les procédures !

Libération immédiate des prisonniers de l'ATIK et arrêt de toutes les procédures !

ICOR, 1 Juin 2015

 

À l'initiative du gouvernement allemand, une opération internationale préparée à long terme contre l'ATIK (Confédération des ouvriers de la Turquie en Europe), l'organisation des femmes Yeni Kadin et l'organisation de jeunesse YDG fut lancée par des unités spéciales de la police. Instigué par la les autorités allemandes, trois militants furent arrêtés en Grèce, un en France et un en Suisse. Ils doivent être extradés vers Allemagne. Là, on va les accuser devant des tribunaux spéciaux. Beaucoup des arrêtés ont droit à l'asile et étaient détenus en Turquie pendant longtemps et sévèrement torturés. Leur état de santé est mal. Néanmoins ils sont détenus en isolement cellulaire par les autorités de sécurité allemandes.

En tant que base des attaques policières et des arrestations servent les paragraphes réactionnaires 129a et 129b du code pénal allemand, selon lesquels l'adhésion à une soi-disant association étrangère « terroriste » serait punissable, ce qui est lié à des restrictions étendues des droits et libertés bourgeois-démocratiques. L'ATIK est qualifiée d'organisation camouflée du TKP/ML (Parti communiste de la Turquie/Marxistes-Léninistes). Ces paragraphes réactionnaires et contre-révolutionnaires doivent être rejétés au niveau des principes. Le TKP/ML n'est pas interdit en Allemagne et ne figure pas non plus sur la soi-disant liste anti- « terreur » de l'UE. Les mesures réactionnaires violent mêmes le droit bourgeois européen et international.

Le TKP/ML est qualifié d'« association terroriste » dans les mandats d'arrêt, disant qu'il est un parti marxiste-léniniste, pratique le centralisme démocratique et veut réaliser une révolution populaire démocratique dans l'objectif du socialisme/communisme. Les actions se dirigent expressément contre la collaboration étroite des forces révolutionnaires de la Turqie – le TKP/ML, le MLKP et le MKP – avec le PKK et la lutte de libération kurde. Des combattantes et combattants de liberté liés avec le TKP/ML ont défendu et libéré Kobanê ensemble avec les unités de défense populaires et de femmes (YPG/YPJ) contre les attaques des bandes fascistes de l'ÉI et contribué à mettre les Yezidis au Kurdistan du Sud à l'abri des attaques. Poursuivant les mêmes objectifs, les forces de sécurité allemandes sont actuellement en train de vérifier si une procédure pareille devrait être démarrée aussi contre le MLKP.

Des organisations qui luttent contre des fascistes et impérialistes sont qualifiées de terroristes et persécutées par des gouvernements européens. Ce procédé des gouvernements européens est identique aux intérêts et actions du gouvernement Erdogan.

L'Allemagne est le seul pays dans l'UE qui pratique de telles mesures réactionnaires comme l'interdiction du PKK. La dernière se base sur l'interdiction du Parti communiste d'Allemagne (KPD) de 1956, en vigeur jusqu'à ce jour, qui se dirige directement contre des partis révolutionnaires comme le MLPD, membre de l'ICOR.

Les interdictions n'ont jamais été acceptées – la lutte de libération contre l'impérialisme n'est pas un crime mais pleinement justifiée.

Ça concerne tous les gens avec une attitude démocratique, antifasciste et révolutionnaire, quand des forces qui sont à la pointe de la lutte de libération contre les bandes fascistes de l'ÉI, sont criminalisées et détenues et quand la lutte de libération au Rojava et à Kobanê est soumise à des « soupçons de terrorisme ».

En Grèce, en France, en Suisse et en Allemagne de larges résistances se développent contre ces mesures de répression. À cause des protestations un tribunal grec décida que les militants de l'ATIK détenus en Grèce doivent être libérés. Un succès important de la solidarité !

  • Libération immédiate des détenus de l'ATIK et clôture des procédures !
  • Abrogation de l'interdiction du PKK ! Abrogation de la jurisdiction criminalisant les organisations révolutionnaires turques ! Rayage du PKK et et d'autres organisations révolutionnaires et anti-impérialistes des soi-disant « listes anti-terreur » !
  • Ne donnez pas de chance à l'anticommunisme ! Luttons contre la criminalisation du marxisme-léninisme ! Pour la préservation et l'extension des droits et libertés démocratiques !
  • Vive l'internationalisme prolétarien !
  • Prolétaires de tous les pays, unissez-vous! Prolétaires de tous les pays et peuples opprimés, unissez-vous!

 

 

Signataires (en date du 9/7 2015, d'autres signataires sont possibles)

  1. MMLPL   Moroccan Marxist-Leninist Proletarian Line (Ligne prolétarienne marxiste-léniniste marocaine)
  2. PPSR WATAD   Parti Patriote Socialiste Révolutionnaire WATAD, Tunisie
  3. MLOA   Marxist-Leninist Organization of Afghanistan (Organisation marxiste-léniniste d'Afghanistan)
  4. CPB   Communist Party of Bangladesh (Parti communiste du Bangladesh)
  5. CPI (ML) Red Star   Communist Party of India (Marxist-Leninist) Red Star (Parti communiste d'Inde (marxiste-léniniste) Etoile Rouge)
  6. PCC CPI (ML)   Provisional Central Committee Communist Party of India (Marxist-Leninist) (Comité central provisoire du Parti communiste d'Inde (marxiste-léniniste))
  7. Ranjbaran   Hezb-e Ranjbaran-e Iran (Parti prolétarien de l'Iran)
  8. CPN (Unified)   Communist Party of Nepal (Unified) (Parti Communiste du Népal (unifié))
  9. NDMLP   New-Democratic Marxist-Leninist Party (Parti marxiste-léniniste de démocratie nouvelle), Sri Lanka

10. БКП   Българска Комунистическа Партия (Parti communiste bulgare)

11. MLPD   Marxistisch-Leninistische Partei Deutschlands (Parti marxiste-léniniste d'Allemagne)

12. KOL   Kommunistische Organisation Luxemburg (Organisation communiste de Luxembourg)

13. RM   Rode Morgen (aube rouge), Pays-Bas

14. BP (NK-T)   Bolşevik Parti (Kuzey Kürdistan-Türkiye) (Parti bolchévique (Kurdistan du Nord / Turquie))

15. RMP   Российская маоистская партия (Rossijskaya maoistskaya partiya) (Parti maoïste russe)

16. VZDOR   VZDOR - strana práce (Résistance - parti du travail), Slovaquie

17. MLGS   Marxistisch-Leninistische Gruppe Schweiz (Groupe marxiste-léniniste de Suisse)

18. MLKP   Marksist Leninist Komünist Parti Türkiye / Kürdistan (Parti marxiste-léniniste communiste Turquie / Kurdistan)

19. PR   Partija Rada (Parti du travail), Yougoslavie

20. PC (ML)   Partido Comunista (Marxista Leninista) (Parti communiste (marxiste-léniniste)), République Dominicaine

21. PC/ML   Partido Comunista (Marxista-Leninista) de Panamá (Parti communiste (marxiste-léniniste) du Panama)

22. PCP (independiente)   Partido Comunista Paraguayo (independiente) (Parti communiste Paraguayen (indépendant))

23. PML del Perú   Partido Marxista Leninista del Perú (Parti marxiste-léniniste du Pérou)

24. PPP   Partido Proletario del Perú (Parti prolétarien du Pérou)

Signé après la date de sortie

25. NCP (Mashal) Nepal Communist Party (Mashal) (Parti communiste du Népal (Mashal))

26. KSC-CSSP Komunisticka Strana Cheskoslovenska – Cheskoslovenska Strana Prace (Parti communiste de Tchécoslovaquie - Parti ouvrier tchécoslovaque), République tchèque

27. KSRD Koordinazionnyj Sowjet Rabotschewo Dvizhenija; Ukraina (Conseil de coordination du mouvement ouvrier d'Ukraine)

Signataires supplémentaires (Non-ICOR):

Trotz alledem!, Allemagne

Télécharger en PDF

Actions sur le document