Vous êtes ici : Accueil / 2015 / Résolution sur la grève générale en Grèce: POUR LE SOUTIEN DE LA GRÈVE DES OUVRIERS EN GRÈCE

Résolution sur la grève générale en Grèce: POUR LE SOUTIEN DE LA GRÈVE DES OUVRIERS EN GRÈCE

ICOR, 30 decembre 2015

 

L'ICOR félicite les ouvriers et les masses laborieuses en Grèce pour avoir démontré le 12 Novembre 2015, massivement de la puissance et de l’unité. C'était la première grève au niveau national sous le gouvernement Tsipras. L'appel à la grève fut émis par ADEDY (le syndicat des ouvriers dans le secteur public) et GSEE (le syndicat de beaucoup d'ouvriers dans le secteur privé) et aussi par PAME (le syndicat lié au PC Grèce). Les revendications principales provenaient du troisième tour des mesures d'austérité imposées par le gouvernement Tsipras et par lesquelles les salaires et les retraites seront probablement réduites de jusqu'à 40%. La contribution financière destinée à l’éducation sera également réduite, ce qui aura comme résultat que beaucoup d'enseignants et d’autres travailleurs dans les écoles seront licenciés. La grève est aussi un avertissement à l’adresse du gouvernement et de l'UE ainsi que des banques créancières de ne pas insister au remboursement des hypothèques, ce qui ferait perdre leur domicile à des milliers de gens. L'UE et les banques créancières exigent de tels remboursements comme condition préalable aux crédits qui sont nécessaires pour recapitaliser le système bancaire grec.

Il faut se rappeler que toutes ces mesures d'austérité sont imposées au moment du passage à l'hiver, où l’augmentation des prix de combustibles feront inaccessible pour beaucoup de gens le chauffage essentiel nécessaire. La poussée sur le front des impôts et les réductions des salaires est, dans cette saison, une combinaison qui aggravera encore la misère des gens, si l'UE et les banques créancières arrivent à l'imposer.

Dans un tournant cynique le gouvernement Tsipras publia une déclaration de soutien de la grève et appela les gens à sortir dans les rues. Leur justification d'être contraint à appliquer un accord injuste servait en même temps à priver ces actions de leur effet. C'était une telle provocation de la part du gouvernement que cela a probablement mené aux incidents violents à Athènes. Il y a des informations que 20 000 personnes sont venues manifester à Athènes et que la participation aux rassemblements dans les villes plus petites était même relativement plus nombreuse. Le système des transports publics, les ports, les lignes aériennes et même le métro à Athènes se sont arrêtés. Selon des rapports, 65 à 70 pour cent des ouvriers du secteur public se joignirent à la grève.

Une fois de plus nous félicitons les ouvriers de la Grèce et appelons tous les ouvriers démocratiques dans le monde entier à se solidariser avec le peuple grec contre les mesures d'austérité qui lui sont imposées par les forces de l'impérialisme et du capital financier qui agissent par le biais de l'UE et du gouvernement Tsipras.



Signataires (en date du 29/12 2015, d'autres signataires sont possibles):

  1. MMLPL Moroccan Marxist-Leninist Proletarian Line (Ligne prolétarienne marxiste-léniniste marocaine)

  2. CPSA (ML) Communist Party of South Africa (Marxist-Leninist) (Parti communiste d'Afrique du Sud (marxistes-léninistes))

  3. PPSR WATAD Parti Patriote Socialiste Révolutionnaire WATAD, Tunisie

  4. MLOA Marxist-Leninist Organization of Afghanistan (Organisation marxiste-léniniste d'Afghanistan)

  5. CPB Communist Party of Bangladesh (Parti communiste du Bangladesh)

  6. CPI (ML) Red Star Communist Party of India (Marxist-Leninist) Red Star (Parti communiste d'Inde (marxiste-léniniste) Etoile Rouge)

  7. Ranjbaran Hezb-e Ranjbaran-e Iran (Parti prolétarien de l'Iran)

  8. NDMLP New-Democratic Marxist-Leninist Party (Parti marxiste-léniniste de démocratie nouvelle), Sri Lanka

  9. Krasnyj Klin Gruppa Kommunistov-Revoljucionerov „Krasnyj Klin“ (Groupe de révolutionnaires communistes "Krasnyj Klin" [coin rouge]), Bélarus

  10. БКП Българска Комунистическа Партия (Parti communiste bulgare)

  11. KSC-CSSP Komunisticka Strana Cheskoslovenska – Cheskoslovenska Strana Prace (Parti communiste de Tchécoslovaquie - Parti ouvrier tchécoslovaque), République tchèque

  12. MLPD Marxistisch-Leninistische Partei Deutschlands (Parti marxiste-léniniste d'Allemagne)

  13. MIKSZ Magyar Ifjúság Közösségi Szervezete (Organisation de la Communauté de la Jeunesse Hongroise)

  14. KOL Kommunistische Organisation Luxemburg (Organisation communiste de Luxembourg)

  15. RM Rode Morgen (aube rouge), Pays-Bas

  16. RMP Российская маоистская партия (Rossijskaya maoistskaya partiya) (Parti maoïste russe)

  17. VZDOR VZDOR - strana práce (Résistance - parti du travail), Slovaquie

  18. MLKP Marksist Leninist Komünist Parti Türkiye / Kürdistan (Parti marxiste-léniniste communiste Turquie / Kurdistan)

  19. KSRD Koordinazionnyj Sowjet Rabotschewo Dvizhenija; Ukraina (Conseil de coordination du mouvement ouvrier d'Ukraine)

  20. PC (ML) Partido Comunista (Marxista Leninista) (Parti communiste (marxiste-léniniste)), République Dominicaine

  21. PC/ML Partido Comunista (Marxista-Leninista) de Panamá (Parti communiste (marxiste-léniniste) du Panama)

  22. PCP (independiente) Partido Comunista Paraguayo (independiente) (Parti communiste Paraguayen (indépendant))

  23. PPP Partido Proletario del Perú (Parti prolétarien du Pérou)

  24. ROL Revolutionary Organization of Labor (Organisation révolutionnaire du travail ), États Unis

Télécharger en PDF

International Coordination of Revolutionary Parties and Organizations

- Office of the ICC -

Buerer Strasse 39

D-45899 Gelsenkirchen

Germany

Phone: + 49-209-3597479

Email: coordinationint@yahoo.co.uk

Website: www.icor.info

Actions sur le document