Vous êtes ici : Accueil / 2016 / Droit à la fuite – droit à la rébellion! Droit d'asile illimité pour tous les opprimés sur une base antifasciste

Droit à la fuite – droit à la rébellion! Droit d'asile illimité pour tous les opprimés sur une base antifasciste

ICOR, 23 mai 2016

 

60 millions de gens furent en fuite mondialement en 2015, autant de gens que jamais avant. Leurs bases d'existence sont détruit par les crises et guerres de l'impérialisme. Le capital financier européen inonde les pays africains avec ses marchandises par le traité de libre commerce européen-africain, exploite sans scrupules les matières premières et détruit les bases d'existence des millions de gens. La guerre en Syrie fut soutenu entre autres choses par les impérialistes des États-Unis et européens pour renverser le régime réactionnaire d'Assad et détacher le pays de la zone d'influence de la Russie. En cela ils se servirent des groupements fascistes comme l'État islamique qui propagent leur terreur inhumain aussi avec des attentats comme à Beyrouth, Ankara et Istanbul ainsi qu'à Paris et Bruxelles.

Les mouvements de réfugiés expriment en même temps la volonté de survie des masses populaires qui ne veule pas périr dans la barbarie capitaliste. Depuis l'existence des hommes ils vont là ou ils peuvent vivre et travailler. Par la fusion des acquis des peuples les hautes cultures furent fondées. Le mouvement des réfugiés de la Syrie, d'Afghanistan, de l'Irak ou des pays africains ne peut pas être arrêté par des mesure de fermeture des États de l'UE. Il est accueilli par une serviabilité exemplaire et désintéressée de beaucoup de gens dans tous les pays européens. Par leur expérience avec l'expulsion dans la guerre de Yougoslavie les gens en Serbie ou Croatie bravent la propagande hostile et aident les réfugiés. Solidarité sincère, aide désintéressée par une conscience internationaliste – ça existe seulement au côté des masses, de la classe ouvrière, du mouvement combatif des femmes et de la jeunesse.

Apparemment Merkel en Allemagne accueil les réfugiés à bras ouverts. L'accord sur les réfugiés conclu le 20e mars entre les 28 pays de l'UE et la Turquie révèle le caractère réactionnaire et inhumain de la politique de l'UE envers les réfugiés. Avec des murs et clôtures frontalières en Macédoine, Hongrie et Roumanie on a l'intention de fermer complètement les frontières extérieurs. Des dizaines de milliers de personnes dans le camp de réfugiés Idomeni à la frontière entre la Grèce et la Macédoine font l'expérience d'une catastrophe humanitaire. La politique bourgeoise à l'égard des réfugiés de l'UE a échoué. Depuis l'année de 2000 la Méditerranée devint la fosse commune de 26,000 gens du moins.

Pendant que les plus riches du monde mènent la grande vie des millions de gens sont diffamés comme des « réfugiés économiques » si la politique impérialiste les prive de leur bases d'existence. Concernant le pacte de réfugiés l'UE collabore justement avec Erdogan qui aussi soutien l'EI et combat les combattants pour la liberté et le peuple kurde avec des méthodes fascisantes. Il est récompensé pour l'accord avec 6 milliard euros au total et la promesse de faciliter la délivrance des visas. Les mesures décidées sont en contradiction éclatante avec la convention des droits de l'homme et des réfugiés de l'ONU : En Grèce il est prévu de détenir des soi-disant réfugiés « illégaux » dans des camps d'internement. Le droit d'asile est refusé globalement à tous les réfugiés qui ne viennent pas de la Syrie ou de l'Irak. Ils sont expulsés en Turquie qui en dépit de la terreur d'État contre les kurdes et les forces de l'opposition fut déclarée à cette effet un «  État d'origine sûr ». Aux frontières extérieurs de l'UE des camps d'internement inhumains sont construit en plus. Des images des logements bondés pour les réfugiés desquelles le gouvernement lui-même est responsable doivent créer l'atmosphère « qu'il n'y a plus de places ». Pourtant il y a assez des places. Dans des pays comme Hongrie, Serbie, Bulgarie, Espagne, Allemagne le nombre d'habitants diminua entre 2001 et 2011. On donne de la marge aux mouvements ultra-droitiers et fascistes et leur propagande calomnieuse nationaliste et raciste. Les auteurs des attentats contre les réfugiés sont arrêtés seulement rarement.

Au milieu du mars des dizaines de milliers de personnes manifestèrent dans les capitales européennes Londres (4,000) Athènes (3,000), Barcelone, Vienne, Amsterdam et Berlin scandant le slogan « refugees welcome here ».

L'ICOR soutient résolument le droit de fuite – indépendamment du fait si les gens prennent la fuite devant la guerre, la misère économique, la destruction de l'environnement ou comme persécutés. Elle apporte son soutien que les gens peuvent rester dans leurs pays et mener la lutte là pour la libération nationale et sociale. La victoire des kurdes sur les fascistes de l'EI en Rojava et leur lutte la plus avancée mondialement pour la liberté et démocratie ouvre cette perspective. Depuis la libération 170,000 réfugiés sont retournés à Kobanê. L'ICOR a conclut un pacte de solidarité avec la lutte de libération kurde en mars 2015 avec l'auto-obligation de coopérer sur un pied d'égalité et de se soutenir mutuellement dans le travail pratique. Cet esprit de l'internationalisme prolétarien a été mis en pratique dans la construction d'un centre de santé à Kobanê par 177 brigadistes internationaux de l'ICOR en coopération étroite avec la population. Le 20e novembre il fut remis solennellement aux organismes d'autogestion de Kobanê.

Le problème mondial des réfugiés peut seulement être résolu fondamentalement dès que la cause, l'impérialisme, est supprimée. Dès que la classe ouvrière et les passes populaires se sont libéré de l'oppression et l'exploitation de l'homme et de la nature les causes de la fuite et de l'expulsion seront éliminées aussi. Dans la construction du socialisme en plus chaque pays assume aussi une responsabilité pour les autres.

Opposons un refus catégorique à chaque division impérialiste – organisons la lutte commune dans chaque pays pour des conditions de travail et de vie améliorées par les ouvriers, chômeurs et réfugiés ! Lutte contre toutes les menaces fascistes !

 

Chacun, qui veut suivre ce chemin, est appelé à s'organiser dans une des organisations de l'ICOR.

 

Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !

Prolétaires de tous les pays et peuples opprimés, unissez-vous !

Solidarité avec les luttes de libération révolutionnaires dans le monde !

 

 

Signataire (état le 23e mai 2016 – autres signataires sont possibles)

  1. RCP Revolutionary Communist Party of Egypt (Partie communiste révolutionnaire d'Egypte)

  2. ORC Organisation Révolutionnaire du Congo, République démocratique du Congo

  3. MMLPL Moroccan Marxist-Leninist Proletarian Line (Ligne prolétarienne marxiste-léniniste marocaine)

  4. CPSA (ML) Communist Party of South Africa (Marxist-Leninist) (Parti communiste d'Afrique du Sud (marxistes-léninistes))

  5. PPDS Parti Patriotique Démocratique Socialiste, Tunisie

  6. MLOA Marxist-Leninist Organization of Afghanistan (Organisation marxiste-léniniste d'Afghanistan)

  7. CPB Communist Party of Bangladesh (Parti communiste du Bangladesh)

  8. CPI (ML) Red Star Communist Party of India (Marxist-Leninist) Red Star (Parti communiste d'Inde (marxiste-léniniste) Etoile Rouge)

  9. Ranjbaran Hezb-e Ranjbaran-e Iran (Parti prolétarien de l'Iran)

  10. NCP (Mashal) Nepal Communist Party (Mashal) (Parti communiste du Népal (Mashal))

  11. NDMLP New-Democratic Marxist-Leninist Party (Parti marxiste-léniniste de démocratie nouvelle), Sri Lanka

  12. Krasnyj Klin Gruppa Kommunistov-Revoljucionerov „Krasnyj Klin“ (Groupe de révolutionnaires communistes "Krasnyj Klin" [coin rouge]), Bélarus

  13. KSC-CSSP Komunisticka Strana Cheskoslovenska – Cheskoslovenska Strana Prace (Parti communiste de Tchécoslovaquie - Parti ouvrier tchécoslovaque), République tchèque

  14. MLPD Marxistisch-Leninistische Partei Deutschlands (Parti marxiste-léniniste d'Allemagne)

  15. KOL Kommunistische Organisation Luxemburg (Organisation communiste de Luxembourg)

  16. RM Rode Morgen (aube rouge), Pays-Bas

  17. MLP Marksistsko-Leninskaja Platforma (Plate-forme marxiste-léniniste), Russie

  18. VZDOR VZDOR - strana práce (Résistance - parti du travail), Slovaquie

  19. MLGS Marxistisch-Leninistische Gruppe Schweiz (Groupe marxiste-léniniste de Suisse)

  20. MLKP Marksist Leninist Komünist Parti Türkiye / Kürdistan (Parti marxiste-léniniste communiste Turquie / Kurdistan)

  21. KSRD Koordinazionnyj Sowjet Rabotschewo Dvizhenija; Ukraina (Conseil de coordination du mouvement ouvrier d'Ukraine)

  22. PR Partija Rada (Parti du travail), Yougoslavie

  23. PCC-M Partido Comunista de Colombia – Maoista (Parti communiste de Colombie - maoïste)

  24. PC (ML) Partido Comunista (Marxista Leninista) (Parti communiste (marxiste-léniniste)), République Dominicaine

  25. PCP (independiente) Partido Comunista Paraguayo (independiente) (Parti communiste Paraguayen (indépendant))

Signé après la date de sortie:

26. PC/ML Partido Comunista (Marxista-Leninista) de Panamá (Parti communiste (marxiste-léniniste) du Panama)


Télécharger en PDF

International Coordination of Revolutionary Parties and Organizations

- Office of the ICC -

Buerer Strasse 39

D-45899 Gelsenkirchen

Germany

Phone: + 49-209-3597479

Email: coordinationint@yahoo.co.uk

Website: www.icor.info

Actions sur le document