Vous êtes ici : Accueil / 2016 / HALTE AUX MASSACRES A SUR!

HALTE AUX MASSACRES A SUR!

HDP, 1 Mars 2016


290 citoyens, dont on a pu déterminer l'identité, ont perdu leurs vies dans 21 quartiers de 7 villes Kurdes dans lesquels avaient été imposés 58 couvres-feux. Le couvre-feu et le blocus dans le quartier de Sur, déclarés par la préfecture de Diyarbakır sans aucune légitimité constitutionnelle le 2 décembre 2015, est rentré en vigueur depuis déjà 91 jours. Vingt-quatre citoyens de Sur ont perdu leurs vies pendant ce couvre-feu. Le nombre de pertes compte seulement ceux qui ont pu être dentifiés.

Sur fut pendant très longtemps le centre culturel, social, économique et historique indéniable de la ville de Diyarbakır. Le couvre-feu imposé dans cet arrondissement n'est rien de moins qu'un siège armé, et est un viol ouvert des libertés et des droits fondamentaux accordé par la Constitution, y compris le droit à la vie, à la santé, à l'éducation et au déplacement. L'État a en effet faillit dans sont rôle de défenseur de ces droit fondamentaux. La vie économique, sociale et culturelle de Sur est interrompue, il n'y a ni électricité ni eau aux domiciles et les besoins primaires dans les pharmacies et boulangeries sont inaccessibles. Sous ces circonstances alarmantes – et sous le regard du monde entier– les enfants, les femmes et les personnes âgées perdent leurs vies un par un. Les forces de l'ordre, avec l'appui de groupes paramilitaires, détruisent des sites culturels et les lieux de cultes classés patrimoine de l'humanité. En effet, tanks et tirs d'artilleries ont endommagé les remparts extérieurs de Diyarbakır , un bien classé patrimoine mondial de l'UNESCO. La mosquée Kurşunlu (vieille de 500 ans), la mosquée historique d'Hasırlı, l'église Sainte Marie (1700 ans), l'église istorique
Surp Giragos, et des églises protéstantes sont parmi les nombreux sites historiques détruits ou rendu inutilisables par les forces armées.

178 cadavres ont été récupérés dans l'arrondissement Cizre de la ville de Sirnak dans ce que certains ont qualifié de "caves de la mort" où de nombreux cadavres étaient maintenus à cause du manque d'accès dans la région. Les membres des familles qui ont eu accès aux corps de leurs proches disent que ceux-ci sont brûlés au point de ne plus être reconnaissables. De plus, de nombreux cadavres ont été envoyés vers d'autres villes de Turquie pour des autopsies, ce qui augmente la souffrance des familles en deuil qui n'ont pas eu le droit de voir leurs proches.

Nous exprimons donc le besoin immédiat de mettre fin au siège de Sur pour que des atrocités similaires ne s'y produise plus. Le couvre-feu à Sur doit être levé immédiatement pour éviter une catastrophe similaire au Massacre de Cizre, qui, en toute cruauté, s'est déroulé sous les yeux indifférents du monde entier. Le blocus militaire doit être levé pour que les citoyens en danger de mort puissent être évacués. Tout ce qui se déroule à Sur actuellement et le danger qui y persiste concernent toute l'humanité.

Ceci doit être une cause que tout acteurs internationaux et politiques devraient prendre à cœur à fin de garantir la stabilité au sein de la Turquie et de la région. Compte tenu des événements en urquie,
prendre position pour la liberté, la paix, et la démocratie est devenu primordial.

Nous appelons donc toutes institutions et mouvements démocratiques nationales et internationales à exprimer leurs réactions contre la crise actuelle à Sur, et d'agir en solidarité avec son peuple.

 

Co-Presidente de HDP

Figen YÜKSEKDAĞ

Co-President de HDP

Selahattin DEMİRTAŞ

télécharger au format PDF


Contact: international@hdp.org.tr Web: www.hdp.org.tr
Address: Barbaros Mah. Tahran Cad. Büklüm Sok. No: 117 06680 Çankaya, Ankara - Turkey
Phone: +90 312 427 17 80 Fax: +90 312 4288957

Actions sur le document