Vous êtes ici : Accueil / 2017 / Centenaire de la révolution d'Octobre – Donnez aucune chance à l'anti-communisme

Centenaire de la révolution d'Octobre – Donnez aucune chance à l'anti-communisme

Résolution ICOR, 29 juin 2017

 

« Un spectre hante l'Europe : le spectre du communisme. Toutes les puissances de la vieille Europe se sont unies en une Sainte-Alliance pour traquer ce spectre (…). Il en résulte un double enseignement. Déjà le communisme est reconnu comme une puissance par toutes les puissances d'Europe. » (Karl Marx, décembre 1847)

 Entre-temps nous pouvons dire avec fierté que les ouvriers et révolutionnaires du monde l’ont réussi : Le spectre a accompli son vol autour du monde et son absence en tant que perspective contre l'impérialisme est inconcevable. La campagne de l'ICOR à l'occasion du centenaire de la révolution d'Octobre socialiste arrive à point nommé pour répandre la perspective du socialisme de façon offensive parmi les masses, les ouvriers, les paysans et pour développer une discussion de masse à ce sujet. Les organisations de l'ICOR dans le monde entier sont actives à cet égard. Le Premier mai, le Marxistisch-Leninistische Gruppe Schweiz [Groupe marxiste-léniniste de Suisse] (MLGS) – comme tous les ans le Premier mai – fit sensation lors de la journée de lutte avec une exposition sur des sujets brûlants d'actualité : cette année-ci au sujet du centenaire de la révolution d'Octobre ! À Zurich, la ville où Lénine vivait pendant longtemps, elle fit beaucoup de sensation et rencontra beaucoup d'approbation parmi les ouvriers et les masses et ranima la discussion sur la stratégie parmi eux.

Une raison suffisante pour les médias bourgeois de réagir par des attaques, diffamations et un dénigrement méchants à cette exposition remarquable et en plus très précieuse au niveau artistique. Ainsi, il était écrit dans Neue Zürcher Zeitung de Zurich: « Lénine a répondu à la question « Que faire ? » à partir de 1917 avec la contrainte et la terreur. (…) Finalement, il y a encore le problème que pour la construction « couronnée de succès » du socialisme, des millions de personnes durent être torturées et assassinées. » (NZZ, Lucien Scherrer, le 28 avril 2017)

 Une pression massive fut exercée sur les organisateurs de la grande fête de mai avec au total 15 000 participants pour qu’ils se distancient de l'exposition. Mais ils ont résisté de façon courageuse !

Ces réactions enragées des médias bourgeois montrent : Justement aujourd'hui, 100 ans après la révolution d'Octobre socialiste, les dominants font feu de tous bords contre le socialisme/communisme. Les méthodes de l'anticommunisme moderne sont pareilles partout dans le monde. Prenez un nombre suffisant de « faits alternatifs », un peu de Staline, beaucoup de sang, et pour la crédibilité un souffle de vérité, remuez le tout fortement, et voilà le conte d'horreur anticommuniste.

En plus, par exemple en Ukraine, fut adoptée la soi-disant loi de décommunisation, visant à éradiquer la mémoire de la lutte pour le socialisme. Des symboles communistes sont interdits et même la possession de livres de Lénin ou Marx à la maison peut être considérée comme un crime.

La trahison du socialisme par une bureaucratie dégénérée et la restauration du capitalisme est délibérément dissimulée pour faire un bourrage de crâne anticommuniste diffus. D'où viennent ces « faits », auxquelles se réfèrent les impérialistes ? Principalement ils viennent du discours secret de Khrouchtchev. Sous le couvert de la lutte contre « le culte de la personnalité de Staline », ils attaquèrent la lutte résolue pour la défense du socialisme. Par la suite, quelques « historiens » (Stéphane Courtois, Robert Conquest ou des « victimes » comme par exemple A. Soljenitsyne, un avoué adorateur du tsarisme pré-révolutionnaire et orateur demandé dans des séminaires et événements d’extrême droite et fascistes) utilisent ses « faits » en y rajoutant de fous jeux de chiffres tirés par les cheveux. Ainsi, tous les victimes de la Seconde Guerre mondiale sont attribués à l'Union soviétique et à Staline personnellement – car sans l'existence de l'Union soviétique socialiste Hitler n'aurait jamais commencé la Seconde Guerre mondiale !

Le motif est évident : c'est la peur qu'un nombre croissant de personnes, à côté des marxistes-léninistes aussi des démocrates et forces sincères pour la paix, cherche une alternative au capitalisme et cette perspective du véritable socialisme doit être supprimée. Pourtant chaque jour, la réalité impérialiste donne de nouveaux arguments pour une alternative sociétale, socialiste/communiste : Chaque année, 30 millions de personnes meurent à cause du capitalisme, entre-temps il y a 65 millions de réfugiés qui sont contraints de quitter leur patrie à cause de guerres, de la faim causée par la spéculation etc. et dont des milliers se noient dans la Méditerranée. Les groupes multinationaux se sont subordonné le monde.

 Les attaques enragées de l'anticommunisme sont une motivation pour nous d'intensifier les activités de l'ICOR à l'occasion du centenaire de la révolution d'Octobre.

Solidarité avec les camarades du MLGS et tous ceux qui sont affectés par des répressions parce qu'ils militent pour l'alternative socialiste !

Participez aux activités de l'ICOR dans les différents pays, ainsi qu’au séminaire théorique international du 27 au 29 octobre 2017, au grand événement le 28 octobre et au voyage à Saint-Pétersbourg du 5 au 9 novembre 2017.

 

L'anticommunisme est la folie fondamentale de notre époque

(Thomas Mann, poète et écrivain fameux dans le monde entier)

 

Signataires (en date du 28/06//2017, d'autres signataires sont possibles):

  1. ORC Organisation Révolutionnaire du Congo, République démocratique du Congo

  2. MMLPL Moroccan Marxist-Leninist Proletarian Line (Ligne prolétarienne marxiste-léniniste marocaine)

  3. CPSA (ML) Communist Party of South Africa (Marxist-Leninist) (Parti communiste d'Afrique du Sud (marxistes-léninistes))

  4. MLOA Marxist-Leninist Organization of Afghanistan (Organisation marxiste-léniniste d'Afghanistan)

  5. CPB Communist Party of Bangladesh (Parti communiste du Bangladesh)

  6. CPI (ML) Red Star Communist Party of India (Marxist-Leninist) Red Star (Parti communiste d'Inde (marxiste-léniniste) Etoile Rouge)

  7. NDMLP New-Democratic Marxist-Leninist Party (Parti marxiste-léniniste de démocratie nouvelle), Sri Lanka

  8. Krasnyj Klin Gruppa Kommunistov-Revoljucionerov „Krasnyj Klin“ (Groupe de révolutionnaires communistes "Krasnyj Klin" [coin rouge]), Bélarus

  9. БКП Българска Комунистическа Партия (Parti communiste bulgare)

  10. БРП(к) Българска Работническа Партия (комунисти) (Parti ouvrier de Bulgarie (Communistes))

  11. KSC-CSSP Komunisticka Strana Cheskoslovenska – Cheskoslovenska Strana Prace (Parti communiste de Tchécoslovaquie - Parti ouvrier tchécoslovaque), République tchèque

  12. MLPD Marxistisch-Leninistische Partei Deutschlands (Parti marxiste-léniniste d'Allemagne)

  13. KOL Kommunistische Organisation Luxemburg (Organisation Communiste de Luxembourg)

  14. RM Rode Morgen (aube rouge), Pays-Bas

  15. BP (NK-T) Bolşevik Parti (Kuzey Kürdistan-Türkiye) (Parti bolchévique (Kurdistan du Nord / Turquie))

  16. MLP Marksistsko-Leninskaja Platforma (Plate-forme marxiste-léniniste), Russie

  17. MLGS Marxistisch-Leninistische Gruppe Schweiz (Groupe marxiste-léniniste de Suisse)

  18. TIKB Türkiye İhtilalci Komünistler Birliği (Union de communistes révolutionnaires de Turquie)

  19. KSRD Koordinazionnyj Sowjet Rabotschewo Dvizhenija (Conseil de coordination du mouvement ouvrier), Ukraine

  20. PR Partija Rada (Parti du travail), Yougoslavie (ex)

  21. PR-ByH Partija Rada - ByH (Parti du travail - Bosnie et Herzégovine), Bosnie et Herzégovine

  22. PCC-M Partido Comunista de Colombia – Maoista (Parti communiste de Colombie - maoïste)

  23. PC (ML) Partido Comunista (Marxista Leninista) (Parti communiste (marxiste-léniniste)), République Dominicaine

  24. PC/ML Partido Comunista (Marxista-Leninista) de Panamá (Parti communiste (marxiste-léniniste) du Panama)

  25. PML del Perú Partido Marxista Leninista del Perú (Parti marxiste-léniniste du Pérou)

  26. PPDS Parti Patriotique Démocratique Socialiste, Tunisie

     

    Signé après la date de sortie :

  27. SMKC Svaz Mladych Komunistu Cheskoslovenska (Union des jeunes communistes de Tchécoslovaquie), République tchèque

  28. MLKP Marksist Leninist Komünist Parti Türkiye / Kürdistan (Parti marxiste-léniniste communiste Turquie / Kurdistan)

     

Télécharger en format PDF


Actions sur le document