Vous êtes ici : Accueil / 2017 / Résolution finale du séminaire 100 ans Octobre Révolution

Résolution finale du séminaire 100 ans Octobre Révolution

Résolution finale du séminaire commun international de l'ICOR et de la Conférence internationale de partis et d’organisations marxistes-léninistes « Les enseignements théoriques et pratiques de la révolution d'Octobre », 29 octobre 2017


Du 27 au 29 octobre, le séminaire international de l'ICOR et de la Conférence internationale de partis et d’organisations marxistes-léninistes au sujet des enseignements théoriques et pratiques de la révolution d'Octobre eut lieu à Bottrop/Allemagne. Sous le pilotage internationalement composé du séminaire, 1050 participant(e)s – dont les représentants d'environ 60 organisations et partis révolutionnaires venus de plus de 40 pays – ont débattu sur l'actualité de la révolution d'Octobre. Apprendre de la révolution d'Octobre pour la préparation d'un nouvel élan de la lutte mondiale des masses contre la réaction et la guerre et pour la libération sociale et nationale !

À l'unanimité furent rejetées les falsifications conscientes de la part des anticommunistes disant que la révolution d'Octobre aurait été un putsch des bolchéviks isolé des masses. Par contre la vérité historique fut confirmée que la chute de la domination tsariste impérialiste-féodale, l'instauration de la dictature du prolétariat et la victoire dans la guerre de trois ans contre les envahisseurs impérialistes n'avaient été possibles que par l'action révolutionnaire des travailleurs, paysans, soldats, femmes et jeunes dans l'empire russe tsariste. On a souligné  que pour ce succès, par lequel furent mis en œuvre déjà immédiatement après la révolution les plus amples droits sociaux et démocratiques des masses, la direction d'un parti révolutionnaire fut déterminante qui se laissait guider par la théorie et la méthode du marxisme-léninisme. On a discuté et éclairci que l'appréciation et la défense des enseignements universels du marxisme-léninisme se manifestent justement dans l'aptitude d'analyser et de qualifier à son aide de nouveaux phénomènes et changements du système mondial impérialiste et de le développer ainsi plus en avant.

Les changements actuels du système mondial impérialiste furent discutés ainsi que la transformation des pays anciennement socialistes en pays capitalistes. Ce débat doit être poursuivi. La victoire sur le système mondial impérialiste d'aujourd'hui ne peut réussir que sous la direction du prolétariat des divers pays en alliance avec les pays opprimés et les larges masses. Dans un nombre de plus en plus important d'organisations et de partis révolutionnaires se répand la compréhension de la nécessité de s'accorder au niveau international dans les questions théoriques les plus urgentes si une force supérieure à l'impérialisme doit être mise sur pied. Dans de multiples interventions se manifestèrent les efforts pour assimiler et appliquer correctement le marxisme-léninisme dans les temps actuels et dans les conditions différentes dans les pays individuels, ainsi que les efforts de trouver les chaînons pour faire avancer le mouvement révolutionnaire. On a discuté la grande importance que revêtent les mouvements de la femme, de la jeunesse et environnemental pour la préparation de la révolution internationale.

De même que le triomphe sur tous les contre-courants opportunistes de droite et de gauche était indispensable pour le succès de la révolution d'Octobre, cela est également valable aujourd'hui pour venir à bout des nouvelles manifestations de l'opportunisme de droite, du néo-révisionnisme et du sectarisme dans la préparation de la révolution prolétarienne.

Devant toutes les divergences de vue, toutes les différences dans l'histoire et le degré de développement des organisations et partis participants, une culture de débat avec souci d'objectivité, respectueuse et solidaire était caractéristique.

La fête culturelle enthousiasmante le soir de la deuxième journée du séminaire, y inclus le discours de la présidente du MLPD, Gabi Fechtner, a fait passer en revue la révolution d'Octobre, totalement placée sous le signe de l'idéal de liberté communiste.

Entre toutes les conclusions évoquées au cours du séminaire la plus importante c'est le renforcement nécessaire du facteur subjectif, c'est la construction de partis révolutionnaires forts, théoriquement clairs, implantés dans la classe ouvrière et dans les larges masses et l'élévation systématique de la conscience des masses. Elle est inséparablement liée au renforcement de la coopération internationale.

Vive la révolution d'Octobre !

En avant avec l'unité du mouvement international marxiste-léniniste, révolutionnaire et ouvrier !

Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !

Prolétaires de tous les pays et peuples opprimés, unissez-vous !

En avant pour la révolution socialiste internationale !

Télécharger en PDF

Actions sur le document