Vous êtes ici : Accueil / 2017 / Séminaire 100 ans Octobre Révolution - Bloc thématique 6 / Le capitalisme et la commémoration du centenaire de la révolution d’octobre

Le capitalisme et la commémoration du centenaire de la révolution d’octobre

Abou Tarik (Maroc), Message n° A06 pour le «Débat international sur Internet à propos de l'importance du Centenaire de la révolution d'Octobre», 29 Mai 2017

 

1 - Nous célébrant cette année 2017 le centenaire de la révolution d’octobre dans un monde dominée par un capitalisme en crise. Ce capitalisme de trouve aujourd’hui dans sa phase de décadence et de décomposition, dû à ses contradictions interne et ses crises structurelles insurmontables et qui n’a plus rien à offrir aux peuples que, d’une part, de plus d’accumulation, de centralisation et de concentration des richesses, et d’autre part, d’une exploitation accrue, toujours plus d’inégalité sociale et d’injustice, des attaques contre les droits sociaux et du travail, le déni des droits et des libertés démocratiques, le pillage et la destruction des ressources, des ingérences et des agressions contre la souveraineté nationale, le militarisme et la guerre, qui au stade impérialiste d’aujourd’hui, sont menés sur tous les continents.

2 - Le capitalisme, de par sa nature, est incapable de surmonter ses contradictions irrémédiables – en particulier entre le capital et le travail, entre le caractère social de la production et son appropriation privée et se lance dans une concentration inexorable du capital entraînant un désordre productif. Des millions de travailleurs sont poussés au chômage, dans la précarité, dans les formes les plus violentes de l’exploitation.

3 - L’entrée en fonction de Donald Trump aux États-Unis marque cette aspect de crise et le passage vers une nouvelle étape de propension générale de l’impérialisme à produire de nouveaux crises plus désastreuses, et caractérisé par une agressivité et une militarisation croissantes du système impérialiste mondial.

4 - La recherche d’une alternative sociétale parmi les masses s’accroît et montrant un intérêt croissant pour une alternative socialiste. Depuis début 2017 plus de dix millions de personnes ont manifesté ou font grève à l’échelle mondiale lors de grandes protestations de masse. De nouveaux mouvements de masse des jeunesse surgissent et se développent en Europe et aux États-Unis, et dans plusieurs pays de l’Amérique latine et aux pays africains et asiatiques. Un ère de crise révolutionnaire commence à surgir du cendre des crises de l’impérialisme mondiale en cette année de commémoration du centenaire de la révolution d’octobre. Cette année sera une année exceptionnelle pour l’humanité car la révolution d’octobre nous rappelle de qu’elle a ouvert une nouvelle ère dans l’histoire de l’humanité, l’ère de la transition du capitalisme au socialisme.

5 - La commémoration de ce centenaire, mettra en évidence la pertinence et la validité du socialisme et réaffirmer le besoin et la possibilité d’un dépassement révolutionnaire du capitalisme, par le socialisme et le communisme. Le système capitaliste, avec son caractère exploiteur, oppressant, agressif et prédateur et avec ses conséquences tragiques qu’il entraîne, est affligé d’une crise structurelle qui ne fait qu’empirer, il est devenu d’autant plus évident que le capitalisme est responsable des problèmes croissants et des dangers auxquels est confronté l’Humanité.

6 - La Révolution d’Octobre et l’expérience historique de la construction du socialisme, est une source d’enseignements importants et constitue un exemple de transformations et de conquêtes qui peuvent se refléter à notre époque et qui mettent à jour la pratique révolutionnaire d’aujourd’hui, tout en la projetant dans l’avenir. Cette Révolution affirme toujours que l’avenir n’appartient pas au capitalisme, mais, il appartient au socialisme et au communisme.

7 - Le 7 novembre 1917 (le 25 octobre selon l’ancien calendrier russe), le prolétariat russe, avec le rôle d’avant-garde du Parti Bolchevique, guidé par une théorie révolutionnaire, avec la contribution notable de Lénine, a pris l’avenir dans ses propres mains. Il a accédé au pouvoir et a lancé, dans une révolution victorieuse, les fondations d’une nouvelle société, dans un pays qui avait été ravagé par une guerre impérialiste (la Première Guerre mondiale) et avec un peuple qui subissait alors l’exploitation, la répression, la faim et l’analphabétisme.

8 - La révolution d’octobre incarnait les aspirations de la lutte millénaire des exploités et des opprimés, depuis les révoltes d’esclaves de l’Antiquité, en passant par les révoltes paysannes du Moyen Age, par la Révolution française de 1789 – qui faisait partie intégrante de la défaite de la féodalité et de l’avènement du capitalisme, jusqu’aux insurrections ouvrières du 19e siècle.

9 - La Révolution d’Octobre fut un accomplissement révolutionnaire exaltant, qui surmonta des situations complexes et résista à de nombreuses difficultés. Les boycotts, le sabotage, l’intervention de puissances impérialistes, la guerre civile, le blocus économique, la trahison et, malgré tout, à travers ce processus irrégulier et mouvementé, elle réalisa les aspirations et les rêves des travailleurs, des exploités, des opprimés, des discriminés, ouvrant la voie à la construction d’une société jusque-là inconnue de l’humanité.

10 - La révolution socialiste a transformé l’ancienne Russie arriérée des tsars en un pays très développé, capable de contenir, comme elle l’a fait pendant des décennies, l’objectif de domination à l’échelle mondiale de l’impérialisme. L’URSS, dans un laps de temps historiquement court, a eu un développement industriel et agricole important, éradiqué l’analphabétisme, généralisé l’accès à l’éducation et aux sports , supprimé le chômage, assuré la santé publique et la protection sociale, garanti et promu les droits des femmes, des enfants, des jeunes et des personnes âgées, élargi l’impact des mouvements d’avant-garde artistique et des formes de création et de réalisation culturelle, atteint des niveaux scientifiques et technologiques élevés, et mettant en pratique des formes de participation démocratique des travailleurs et des masses populaires, a entrepris de résoudre la question complexe des nationalités opprimées, a fait s’élever les valeurs d’amitié, de solidarité, de paix et de coopération entre les peuples.

11 - Sous l’impact de la victoire de la Révolution d’Octobre, de nombreux partis communistes ont été créés partout dans le monde, le mouvement communiste international a surgi, le mouvement ouvrier et ses idéaux sont devenus plus forts, les idéaux du marxisme-léninisme ont été propagés parmi les masses.

12 - La disparition de l’URSS et les défaites du socialisme en Europe de l’Est, ont eu un impact négatif indéniable et profond sur l’équilibre mondial des forces, sur la conscience des masses et sur le développement de la lutte pour le socialisme.

13 - Le Marxisme-Léninisme, doit prendre l’initiative dans chaque pays pour s’opposer à l’offensive idéologique bourgeoise, petit bourgeoise, réformiste, révisionniste, trotskiste, liquidationniste, contre le socialisme et le communisme.

14 – Le marxisme léninisme sous les valeurs de la révolution d’octobre revalorise le rôle de la classe ouvrière, les travailleurs et les peuples, dans la transformation de la société sous un nouveau paradigme communiste/socialiste. C’est souligner la force qui résulte de leur unité, de leur organisation et de leur lutte.

Abou Tarik

29-05-2017

Actions sur le document